En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Michel Hermon chante Ferré Bobino 1969 Le Hall de la Chanson Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Michel hermon chante ferré bobino 1969"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Le Hall de la Chanson, 75019 Paris

Michel Hermon chante Ferré Bobino 1969

Le Hall de la Chanson, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
Interprétation de Michel Hermon, rompu de même à la discipline du théâtre, reprend le parcours entier du mythique tour de chant de 1969

"Moi, le Ferré que j'aime le plus, il est là tout entier, dans ce récital incroyable de début 69 à Bobino. Imagine : l'après mai 68, ce rêve d'une révolution morte de mort pas très naturelle ; maussades la rentrée des classes et le retour du général Frappart ; et puis sa tragédie à lui, Ferré, tragédie intime mais connue de tous, la mort sanglante des animaux, la mort de l'amour, sa libération aussi, sa révolution à lui...

Bon, c'est mon Léo Ferré à moi, celui que j'ai découvert sur scène à ce moment‐là, j'avais vingt ans, j'aimais ses chansons depuis toujours et j'ai eu ce soir‐là un des chocs artistiques et émotionnels de ma vie. Simplicité absolue, dépouillement, voix et présence irradiantes, toute sa performance avait la force d'un aveu. S'ajoutait à la magie du spectacle le sentiment, sûrement ressenti par chaque spectateur, qu'il ne chantait que pour moi !

Après pas mal d'années à le chanter passionnément (dans mes deux spectacles Thank you Satan et Compagnons d'enfer, sans parler de ma participation l'an dernier à la création de son Opéra du pauvre), l'idée m'est venue de poursuivre cette histoire sans fin avec Léo Ferré en "recréant" tel quel cet extraordinaire récital, Bobino 69, en mettant mes pas dans les siens, ma voix dans la sienne, sans rien changer à l'ordre des chansons qui contient toute la "dramaturgie" secrète du spectacle, et en me laissant hanter par mes souvenirs de lui et de moi à vingt ans, en ce temps où "la révolution venait d'être mise, pour longtemps, dans un coin à glander". Christophe Brillaud, depuis huit ans déjà "mon" magique pianiste et frère musical et qui connaît son Léo Ferré comme personne, m'accompagnera une fois encore dans cette aventure." Michel Hermon




Port du masque, accueil, distance...
Ce qu'il faut savoir sur l'accès aux salles



Pour Tout public
à partir de 12 ans

Hommages

Langue : Français
Durée : 90 minutes soit 01h30





Evénements associés :
Aragon en chansons
Ni brel ni barbara
Tonton georges et ses copains
Hommage à jean ferrat
Après la dernière danse
Hommage à renaud : le chanteur énervant !
Concert georges brassens par dominique lamour
Jean-pierre brondino reprend jacques brel
Les copains d'abord hommage à george brassens
Mon brassens préféré