Les cygnes noirs L'Atalante Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Les cygnes noirs"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
L'Atalante, 75018 Paris

Les cygnes noirs

de Gaïto Gazdanov, Marina Tsvétaeva , mis en scène par Alexis Levchine

L'Atalante, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
Cygnes noirs est composée à partir d'oeuvres de deux écrivains russes ayant vécus à Paris, à l'époque de la grande émigration russe du XXème siècle.

Les Cygnes noirs est composée à partir d'oeuvres de deux écrivains russes ayant vécus à Paris, à l'époque de la grande émigration russe du XXème siècle, Gaïto Gazdanov et Marina Tsvétaeva.

Gaïto Gazdanov est un ex-officier de l'Armée blanche, né à Saint-Pétersbourg. L'action de ses récits et de ses romans se déroule souvent à Paris ou dans d'autres régions de France. Sa langue poétique est proche de celles de Bounine et de Boulgakov, ses illustres contemporains.

Son récit Les Cygnes noirs donne le titre du spectacle. C'est le récit d'un émigrant russe à Paris, jeune homme peu ordinaire. Dans ce récit, le narrateur et le personnage principal, un exilé, ont un rapport très étroit. Gazdanov y développe l'idée de la recherche spirituelle, l'appel à Dieu, mais aussi de la destinée humaine, du courage, de la peur, de la soif de l'amour.

Le nom de Marina Tsvétaeva, grande poétesse russe, occupe une place importante dans la littérature mondiale. En revanche ses correspondances sont moins connues. Elles décrivent la vie quotidienne à Paris de l'incroyable Marina, avec ses épreuves, son exigence poétique intègre envers elle-même et envers les autres. Dans ses textes et dans sa poésie, ses personnages, dont chaque destin semble entouré d'une aura personnelle, sont traversés par des peurs irrationnelles, par la beauté spirituelle de chaque instant, par le mal qui rôde près de l'âme, par le bien qui s'éveille dans un coeur oppressé.

Nous avons tenté d'allier au style épuré d'un théâtre poétique, celui d'un récit mi-symbolique, mi-surréaliste, rappelant autant les films de Tarkovsky et de Bergman que la poésie du théâtre de Strindberg, cette danse de la mort, cette sonate des spectres.

Alexis Levchine et Zakhar Khoungoureev

A Savoir :
Spectacle en russe, surtitré en français.




Pass Sanitaire
Tout ce qu'il faut savoir



Pour Tout public

Théâtre contemporain

Langue : Russe




Evénements associés :
Les Témoins
Robot pour être vrai
L'Affaire Boson
Mon coloc s'appelle Marivaux
Les nuits sont toujours trop courtes à Harlem
Les océanographes dans le cadre du Festival d'Automne à Paris
La Mifa
Le Maître de Santiago
Léo et lui
Après Jean-Luc Godard – Je me laisse envahir par le Vietnam