Feu la Mère de Madame | Théâtre du Carré Rond | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Feu la Mère de Madame Théâtre du Carré Rond Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Feu la mère de madame"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre du Carré Rond, 13006 Marseille

Feu la Mère de Madame

de Georges Feydeau , mis en scène par Solène Castets

Théâtre du Carré Rond, Marseille

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Théâtre du Carré Rond

Voici Feydeau, l'incontournable ! Quatre comédiens, et 50 minutes pour muscler ses zygomatiques. Madame dort, on sonne, et la machine du théâtre s'emballe pour notre plus grand plaisir...

Monter Feydeau faisait partie de mes plus grands fantasmes artistiques. Probablement parce que j'aime les histoires bien ficelées, probablement aussi parce que j'aime entendre ce silence des foules suspendues à l'éclat de rire.

Je voulais comprendre comment fonctionne la "machine" d'une comédie, apprendre à saisir "l'instant" fatidique qui, au détour d'un quiproquo, d'une phrase ou d'une gaudriole, engendre l'hilarité. Rien n'est plus sérieux qu'une comédie, et c'est avec une rigueur sportive et quasi arithmétique que nous avons traqué la justesse du rythme et chorégraphié ces multiples séismes situationnels dont regorge l'oeuvre de Feydeau.

Toute l'histoire de Feu la mère de Madame tient déjà dans le titre, comme si son auteur avait malignement essayé de nous gâcher la surprise. C'est donc que l'enjeu est ailleurs. Pas dans la fiction, non, mais dans la virtuosité de son déploiement. En somme, la fiction est un prétexte pour créer du théâtre... Et c'est ainsi qu'au fil des répétitions, le "théâtre" lui-même est devenu la star omniprésente de notre adaptation. J'ai voulu voir l'auguste, le clown blanc, et ces ressorts invisibles qui les propulsent au devant de la scène. J'ai voulu voir ces caricatures et rendre hommage à leur ingénierie.

Et puis il y a cette distance de l'humour, nécessaire pour ne pas dire cathartique, au regard des hasards auxquels nos existences sont soumises et de cette lutte effrénée pour garder le pouvoir. C'est inutile, et de fait, diaboliquement drôle. Ce regard amusé du public sur ces êtres livrés à l'absurdité, j'ai voulu en laisser une trace dans la mise en scène.
Le théâtre s'exhibe, et sa réalité patente oppose aux personnages l'état et la nécessité du comédien. On joue des codes théâtraux, le miroir se tend, et l'incroyable efficacité dramatique de Feydeau touche sa cible.
Solène Castets






Pour Tout public

Théâtre classique

Thématique :
Grands Auteurs Classiques

Langue : Français
Durée : 55 minutes soit 00h55





Evénements associés :
Le cid
Poil de carotte
Du côté de chez colette
Le marchand de venise
C'est pas difficelle
Le bourgeois gentilhomme
Le roman de monsieur molière
La nuit des rois
Du vin et du hashisch
Les caprices de marianne