Vivaldi, Fauré Eglise de la Madeleine Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Vivaldi, fauré"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Vivaldi, Fauré

de Vivaldi Fauré
Eglise de la Madeleine, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :

Vivaldi Fauré dirigé par Hugues Reiner au profit de Humanisme et Habitat.

La Messe de Requiem en ré mineur, op. 48 de Gabriel Fauré, est l'une de ses oeuvres les plus connues et les plus chantées et jouées.

L'histoire de sa composition s'étend de 1887 à 1900. Elle fut créée le 16 janvier 1888 au cours de funérailles dans l'Église de la Madeleine. Le passage le plus célèbre de l'oeuvre est sûrement l'air pour soprano Pie Jesu, pouvant être chanté par un garçon ou une femme.
On doit à Camille Saint-Saëns, maître de Fauré à l'école Niedermeyer, une formule qui n'est évidemment pas à prendre au sens propre : " Ton Pie Jesu est le Seul Pie Jesu, comme l'Ave verum de Mozart est le Seul Ave verum1 ".
Inutile de préciser que l'histoire compte bien d'autres mises en musique de ces textes liturgiques.
Tout au long du xxe siècle, le Requiem de Fauré a beaucoup inspiré les compositeurs français, à l'exemple du Requiem, pour soli, choeur et orchestre (1937-38) de Joseph-Guy Ropartz et du Requiem, op. 9 pour soli, choeurs, orchestre et orgue (1947) de Maurice Duruflé, fondés sur la même structure liturgique et d'inspiration musicale voisine.

Les Quatre Saisons (dont le titre original italien est " Le quattro stagioni ") est le nom donné aux quatre concertos pour violon, composés par Antonio Vivaldi, Opus 8, no 1-4, qui ouvrent le recueil Il cimento dell'armonia e dell'invenzione — " La confrontation entre l'harmonie et l'invention ". L'opus 8 de Vivaldi a été édité en 1725 à Amsterdam par Michel Le Cène, mais il est admis que la composition de ces quatre concertos est antérieure de plusieurs années. L'oeuvre connut un grand succès dans toute l'Europe notamment à Londres et à Paris où les concertos furent interprétés au début de l'année 1728 au Concert Spirituel.

L'oeuvre est accompagnée de quatre sonnets attribués à Vivaldi décrivant le déroulement des saisons. Sur la partition, le compositeur précise les correspondances avec les poèmes, explicitant même certains détails (aboiements de chien, noms d'oiseaux : coucou, tourterelle, pinson...)

En 2010, il en existe environ 1 000 versions différentes depuis le premier enregistrement, faisant état de divers arrangements (notamment en jazz) et transcriptions (piano, orgue, harpe, guitare, flûte, accordéon, synthétiseur pour les plus courantes). Certains violonistes, chefs d'orchestre, ou formations ont interprété et enregistré plusieurs fois cette oeuvre depuis les années 1960 (Carmirelli, Accardo, Zukerman, Menuhin, Mutter, Sporcl, Kennedy - Karajan, Wallez, Scimone,...). La palme revient à Jean-François Paillard qui l'a enregistrée six fois, et donnée 1480 fois en concerts.

La première interprétation publique, après le xviiie siècle, daterait de 1921 et le premier enregistrement de 1939 (Campoli, suivi en 1942 par Molinari). Mais il faudra attendre 1948 (Louis Kaufman dirigé par Henry Swoboda - grand prix du disque en 1950) pour que les Quatre Saisons soient réellement connues du public, avant de devenir une des oeuvres les plus jouées au monde.




Annonces du 29 avril 2021
Tout ce qu'il faut savoir pour la réouverture



Pour Tout public

Musique classique

Langue : Français




Evénements associés :
Orchestre de chambre de paris
Duo cordes et âmes : en toutes saisons avec les oeuvres de piazolla et vivaldi
Piano passion léo pensel récital
Récital de guitare classique la guitare à travers les âges
Trio de violoncelles : du baroque à nos jours
Franck ferrand invite claire-marie le guay
Eyvgeny sudbin
Mozart: requiem
Les nuits d'été par l'orchestre de l'opéra de massy
Les grands choeurs d'opéras