La Campagne | Studio Théâtre de Montreuil | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

La Campagne Studio Théâtre de Montreuil Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "La campagne"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Studio Théâtre de Montreuil, 93100 Montreuil

La Campagne

de Martin Crimp, traduction Philippe Djian , mis en scène par Bruno Lagarde

Studio Théâtre de Montreuil, Montreuil

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
Au cœur de la pièce: le mensonge. Quand la vérité sort, ça peut être violent. Une narration qui joue avec le spectateur.

sujet: Corinne et son mari Richard, médecin, ont fui la ville et ses tentations sulfureuses pour venir vivre à la campagne. Un soir, Richard amène Rebecca, une jeune femme qu'il prétend avoir trouvé inconsciente au bord de la route. Le soupçon s'installe. Les paroles qui tentent d'abord de préserver les apparences, laissent peu à peu sortir la vérité...

extraits: - Je voulais la toucher - Pourquoi voulais-tu la toucher? - Pour voir si elle était chaude - Et elle l'était? - Quoi? - Chaude - J'ai repoussé sa couverture - Ce n'est pas à toi de la découvrir. (Pause) Pourquoi l'as-tu découverte? - J'étais curieuse de ses bras, pour tout dire. As-tu regardé ses bras? - Il lui a demandé de se déshabiller. Et quand elle a été déshabillée, il a dit: je vois maintenant à quel point vous êtes malade – vous avez besoin de médicaments. Elle a dit: Docteur, est-ce que je vais mourir? Il a dit: Non, c'est juste que vos yeux sont très sombres et votre peau très pâle. Votre peau est si fine que lorsque je la touche ainsi, avec mes lèvres, j'arrive à sentir le sang en dessous, qui circule.

La campagne attire nos trois personnages parce qu'elle paraît plus "clean" que la ville, plus saine, elle a l'image d'un ordre naturel et idéal. La ville est perçue comme le lieu de la confusion et des addictions (la drogue, le sexe, etc..). Il est question de se demander quels manques et quelles aspirations se cachent derrière ce fait de société qu'est le retour à la campagne. Trois personnages viennent de la ville, veulent s'en défaire mais le peuvent-ils?: ils sont habitués à mentir, à utiliser le langage pour préserver les apparences. Puis la campagne les aide à faire peu à peu éclater une bonne part de la vérité. Le matériau de la pièce imbrique des éléments variés, des plus petites disputes anecdotiques jusqu'aux grandes confrontations d'idées, des sensations élémentaires jusqu'à des angoisses fondamentales, pour agir sur des personnages, les vider ou les transformer. Le dialogue est tendu: sur le fil de chaque réplique, peu à peu quelque chose se révèle. L'atmosphère, parfois très ludique, parfois drôle, s'assombrit ou devient soudainement violente. Ces changements semblent venir spontanément des profondeurs des personnages. On perçoit peu à peu la cruauté, les calculs, les mensonges et les idéaux de personnages qui nous ressemblent étrangement. Chacun ici finit par prendre le risque de moins se mentir, même s'il y faut de la violence envers soi-même ou envers les autres, même s'il finit par se perdre. Le mouvement de la pièce est un mouvement irrégulier, d'abord sourd puis de plus en plus brutal, de dévoilement de la vérité.






Pour Tout public

Théâtre contemporain

Langue : Français
Durée : 120 minutes soit 02h00





Evénements associés :
Queen lear
Trapèze au coeur
Pendant que je regardais les nuages dériver, la nuit est venue
L'appel de la forêt
Contes immoraux partie 1 : maison mère
La vie est belle
Huis clos
La voix des sans voix
First trip
Les ritals