En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Karamazov Théâtre Gérard Philipe Affiche © Serge Bloch


Pour être informé des prochaines dates pour "Karamazov"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre Gérard Philipe, 93200 Saint Denis

Karamazov

de Fédor Dostoïevski , mis en scène par Jean Bellorini

Théâtre Gérard Philipe, Saint Denis

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

6 critiques

Afficher toutes les critiques sur Karamazov>>



Marculf Inscrit Il y a 14 ans 1482 critiques 90  
Utile: Oui Non
-Souffle !
9/10

Fidèle à lui-même, Jean Bellorini nous propose une adaptation du grand roman de Dostoïevski pleine de souffle. Le metteur en scène nous raconte une histoire. Celle-ci est pleine de fureur et de noirceur. Une nouvelle fois, la musique live nous transporte, faisant partie intégrante du spectacle et lui apportant un plus indéniable. Nous sommes pris pendant près de 5 heures, la troupe est au top, comme toujours, et l'on est un peu triste de devoir se quitter...
# écrit le 16/01/17


Tangounet Inscrite Il y a 9 ans 34 critiques  
Utile: Oui Non
-long, trop long ...
Un très beau spectacle comme sait les réussir Bellorini, mais pourquoi avoir cédé à cette mode des pièces interminables ? Les deux dernières heures s'étirent... et on a hâte d'en finir. Dommage ! D'autant qu'il n'est pas sûr que ce soit la bonne façon de faire venir au théâtre un public plus large.
# écrit le 23/01/17


Rockadrian Inscrite Il y a 6 ans 15 critiques  
Utile: Oui Non
-Coloré mais inodore et sans saveur
3/10

Chargé d'effets spéciaux, le spectacle est fait pour nous en mettre plein la vue, en somme pour nous "leurrer", et ça prends tellement de place que, premièrement, le fond est inexistant, or on s'attaque à un monument de Dostoïevski, l'un des plus riches pour sa profondeur de réflexion, et deuxièmement, le spectateur finit par ne plus être berné. Je n'ai pas été émue une seule seconde. On ne peut pas trop l'être vu la quantité d'artifices. Pourtant j'aurais pensé que sortir de 4h30 de Dostoïevski m'aurait invité à quelques réflexions. Il n'en est rien. Les artifices visuels, même s'ils sont réussis, et je dois dire qu'il y a de jolis tableaux, sont trop nombreux et on le sent à partir du moment où il ne sont plus là pour servir l'histoire, mais pour étaler un certain "talent" sans modestie et sans pudeur. J'ai trop senti qu'on m'a servi des choses pour m'impressionner en dépit de tout le reste, et je n'apprécie pas qu'on me prenne pour plus bête que je ne suis. Les effets spéciaux ne me suffisent pas à crier "wouahou". En effet, sous couvert de belles intentions (lire l'interview langue de bois du metteur en scène, distribuée à l'entrée du théâtre), cela ne transpire pas du tout dans le spectacle. D'ailleurs on cerne très vite le schéma "bellorinien" : monologues à rallonge qui se terminent en hurlements sur fond sonore de volume équivalent pour accentuer le moment dramatique, arrivée d'un chant qui n'apporte rien, voire on se demande ce qu'il fait là (notamment pour les Cranberries ou certains moments choraux qui font spectacle d'école), mouvement des wagons-décors parfois injustifiés... Le soit-disant choryphée (ainsi nommé par le metteur en scène), qui n'est autre qu'un narrateur, est déguisé en femme, on se demande pourquoi. La nudité à tout va et sans subtilité c'était innovant en 1997, aujourd'hui ça manque cruellement de finesse. Bref, globalement, c'est joli, mais ça ne sert pas le propos et quand on voit autant de moyens, on se demande si ce n'est pas ce qui a fini par desservir ce spectacle tellement c'est "too much". Le superficiel a pris le pas sur la beauté du texte. C'est triste. J'ajoute que j'ai trouvé l'acteur qui joue Dmitri particulièrement à côté : trop de gestuelle inutile, de tics, jeu un peu faux. Mention particulière pour l'acteur qui apparaît seulement 5 minutes en deuxième partie, avec sa chanson : il aurait pu narrer ainsi tout le spectacle, il le faisait si bien qu'il m'a accrochée. Dommage qu'il ait un si petit rôle car il est très bon !
# écrit le 09/01/17


roger000 Inscrite Il y a 3 ans 3 critiques  
Utile: Oui Non
-Prétentieux
2/10

Le metteur en scène nous étale sa science mais il y a beaucoup d'effets pour rien, des effets faciles. Ceux qui aiment Dostoïevski et sa vie intérieure seront déçus. Les comédiens HURLENT et c'est fatigant. La musique souligne trop ce qu'il faut ressentir (au cas où on ne comprendrait pas que !! ). On peut noter tout de même la prestation de Ivan qui est au dessus du lot. Pour le reste c'est très inégal. Voilà. C'est joli, il y a beaucoup de moyens mais au final c'est vide et prétentieux. C'est Bellorini et les autres (Dostoievski compris) après. On ne comprend pas ce qu'il veut raconter ni pourquoi. Sans intérêt.
# écrit le 13/01/17


# ce symbole signifie "signaler au modérateur"
Vous aussi, donnez votre avis: