La nuit juste avant les forêts Le Théâtre de Poche Montparnasse - Le Petit Poche Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "La nuit juste avant les forêts"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Le Théâtre de Poche Montparnasse - Le Petit Poche, 75006 Paris

La nuit juste avant les forêts

de Bernard-Maris Koltès , mis en scène par Jean-Pierre Garnier

Théâtre de Poche Montparnasse, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Le Théâtre de Poche Montparnasse - Le Petit Poche

Un garçon tente de retenir par tous les mots qu'il peut trouver un inconnu qu'il a abordé au coin d'une rue, un soir où il est seul, seul à en mourir.

Le garçon pourtant n'est " pas tout à fait d'ici ". Il semble étranger. Il lui parle de son univers. Une banlieue où il pleut, où l'on est étranger, où l'on ne travaille plus ; un monde nocturne qu'il traverse, pour fuir, sans se retourner ; il lui parle de tout et de l'amour comme on ne peut jamais en parler, sauf à un inconnu comme celui-là, un enfant peut-être, silencieux, immobile.


Auteur : Bernard-Maris Koltès
Artiste : Eugène Marcuse
Metteur en scène : Jean-Pierre Garnier


Pass Sanitaire
Tout ce qu'il faut savoir

Quelques critiques de spectateurs :

Note des internautes :
9/10
4,5 avec 11 critiques
Bravo
100% Bien
0% Moyen
0% Décu
0%
Plus de critiques sur La nuit juste avant les forêts »

steffpercus Inscrite Il y a 12 ans 8 critiques  
Utile: Oui Non
-Mitigées ...
8/10

A voir pour l'acteur qui a une remarquable présence, incarnant à merveille le personnage. Le texte a ses fulgurances mais également ses longueurs, certes nécessaires au propos, mais qui font qu'on s'ennuie par moments. A voir pour l'acteur et, paradoxalement, le texte déambulation.
# écrit le 08/01/17 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com


BRBR92 Inscrite Il y a 9 ans 71 critiques 1  
Utile: Oui Non
-Déambulation dans la nuit
8/10

Un tout petit bémol, j'ai trouvé cette pièce un peu longuette...Cependant quelle présence sur scène! La façon de bouger son corps, ses regards, le comédien est habité! Prestation de qualité. Le texte est dur mais quelle beauté. Il nous bouscule avec son côté cru, vrai et brut. Quelle déambulation! A voir.
# écrit le 29/12/16 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com


dominob75 Inscrit Il y a 9 ans 129 critiques 2  
Utile: Oui Non
-Quelle claque !!
10/10

Certes le registre n'est pas précisément léger en cette période où on nous rabâche le mot "fêtes". Justement, n'hésitez pas, optez pour le mini-Poche et cette version de la Nuit de Koltès. A voir à écouter c'est un véritable choc d'humanité. Avec les mouvements de son corps et les intonations de sa voix j'ai trouvé, pour une première rencontre, Eugène Marcuse absolument époustouflant. Nous avons été plusieurs à lui lancer aux saluts un bravo vocal en plus du battement des mains. Si j'ai un conseil à donner d'ici le 7 janvier : ne le manquez pas !!
# écrit le 27/12/16 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com


mich1 Inscrite Il y a 9 ans 403 critiques 14  
Utile: Oui Non
-BRAVO
10/10

Quel merveilleux acteur, un texte envoûtant et féerique à la fois. Cet acteur nous entraîne dans ce texte fabuleux.A voir absolument.
# écrit le 22/12/16 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com


fredericgregoire Inscrit Il y a 11 ans 2 critiques  
Utile: Oui Non
-waouh
9/10

Le jeune acteur vous parle dans les yeux avec une force... Le texte et lui, waouh. J'ai adoré.
# écrit le 08/12/16 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com


kostamar11 Inscrite Il y a 4 ans 16 critiques  
Utile: Oui Non
-Bravo !
10/10

Quel beau moment ! Grâce à 1 mise en scène très sobre et remarquable de finesse, ainsi qu'à l'interprétation habitée et bouillonnante, on entend ce texte admirablement !!!
# écrit le 03/12/16


Elodie10 Inscrite Il y a 5 ans 33 critiques  
Utile: Oui Non
-Une pièce très touchante, très belle
10/10

L'acteur est seul sur scène, la mise en scène et les jeux de lumières sont sobres. Mais tout fonctionne. Une très bonne réalisation. Pas une seconde on voit le temps passé. Quant à l'histoire, un homme perdu interpelle un passant. Après, laissez vous emporter par le texte et le jeu de l'acteur. Bravo à l'artiste et à toute l'équipe derrière lui
# écrit le 19/11/16


Spectatif Inscrit Il y a 18 ans 886 critiques 85  
Utile: Oui Non
-Un superbe et beau travail fait d’épure et d’intensité
9/10

Errer ainsi dans la rue la nuit se parlant à soi-même en s'adressant à un autre, recherchant sa présence pour apaiser son désarroi, trouver un peu d'amour, surmonter ses désirs et oublier la peur d'être battu... Seule une incommensurable solitude sans espérance peut y conduire un homme et l'entrainer plus loin encore jusqu'au bout de sa vie. C'est une longue et belle logorrhée vive et puissante, rythmée au son de phrases scandées, murmurées ou simplement dites, aux mots incisifs et violents, cruels et désespérés. La douleur porte le moment jusqu'à son terme comme un tragique adieu à la vie sur un chemin magnifié. Est-ce la folie d'un homme au délire discursif ? Un délirium éthylique en pleine agitation ? Un long cri de douleur ? Un dernier appel au désir d'amour ? Quelle que soit sa source, le texte nous trouve et nous transperce. Ce soliloque écrit en 1977 par Bernard-Marie Koltès tient une place importante dans son oeuvre. Il marque une césure entre ses textes antérieurs et ceux qui suivent, qu'il revendique désormais comme les plus importants. Il y écrit avec un style qui devient sa plume, fait de répétitions en forme de leitmotiv, de mélange entre la langue parlée et la langue écrite. Il y imprègne les thèmes qui lui sont chers comme la solitude, le désir, la recherche de soi, la peur de la maladie, la difficulté de demander et l'exclusion. Le jeu d'Eugène Marcuse touche au coeur, nous troublant profondément. Il nous semble voir une dissection du désespoir avec ses cris étouffés de souffrances rentrées rendant impossible tout redressement salvateur. Ce jeune comédien de 20 ans habite ce texte difficile avec une maîtrise sidérante, il est cet homme. Son corps nous parle autant que la parole. Il semble se fondre sur le plateau comme un mime jouant un fantôme sans habit (marcher sur le trottoir, raser les murs et se consumer dans son propre corps). Un travail d'interprétation impressionnant et remarquable. La mise en scène de Jean-Pierre Garnier situe ce soliloque sur un parcours brouillé. Des lumières qui surgissent et s'éloignent ; des miroirs qui jonchent le sol, se posent sur le corps du comédien ou sur les murs du plateau. Comme pour éclairer et refléter la tension palpable et parsemer le discours de suspensions inquiétantes. Un spectacle qui fait mal comme un coup de poids dans le ventre tellement il nous saisit. Un superbe et beau travail fait d'épure et d'intensité au service d'un texte majeur de Koltès. Incontournable.
# écrit le 12/11/16


# ce symbole signifie "signaler au modérateur"
Vous aussi, donnez votre avis:


Pour un Public adulte

Seul(e) en Scène

Thématique :

Langue : Français
Durée : 60 minutes soit 01h00





Evénements associés :
Daniel Auteuil dans Déjeuner en l'air
Dis rien ! ...
Sublime, forcément sublime
Julie Vivona dans A te regarder (ils s'habitueront)
Mais t'as quel âge
Jean-Rémi Chaize dans Vivant
Le 20 Novembre
Tout ça pour l'amour par Edwige Baily
Odyssée
Les garçons et Guillaume, à table !