Critiques presse Mon Gainsbourg à moi | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Mon Gainsbourg à moi Théâtre Trévise Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Mon gainsbourg à moi"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre Trévise, 75009 Paris


- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Théâtre Trévise


Critiques de la presse



France 2 " Gainsbourg et l'épopée sexuelle de Mademoiselle A... Il faut dire que les paroles du grand Serge collent souvent très opportunément aux frasques perverses de ladite jeune femme "

" Une histoire d'amour aussi drôle que subversive. Une oeuvre glamour et intelligente "

" Mademoiselle A, c'est "50 nuances de Grey"... en vrai ! "

Sortir à Paris " Un véritable bijou (...) J'ai été sous le charme de ce show impudique, sensuel, incarné par une artiste atypique et très attachante "

Artistik Rezo " Drôle, tendre et subversif, voilà un spectacle intelligent doté d'une mise en scène diablement inventive. S'il faut courir voir ce spectacle ? Affirmatif ! "

Télérama Sortir " Mademoiselle A a du tempérament, chante bien (...) le spectacle est agréable "

Presse Océan " Un zeste d'érotisme chic, du charme et du talent à revendre, bref un spectacle classieux "

RTL " Un OVNI... oui, mais un OVNI génial ! "

Journal du dimanche " Une artiste aussi douée pour le chant que pour la comédie. Tout est réuni pour passer une soirée inoubliable "

Le Canard Enchaîné " Mademoiselle A, interprète fougueuse et subtile, piquante et piquée, entrelace malicieusement souvenirs personnels et hagiographie chantée de son idole "