La dernière nuit | Le deux pièces cuisine | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

La dernière nuit Le deux pièces cuisine Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "La dernière nuit"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Le deux pièces cuisine, 93150 Le Blanc Mesnil


- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
L´histoire : Sophie et Hans Scholl, Daniel Erdmann et Bruno Angelini ont,portés et inspirés par cette histoire, écrit de la musique. jazz & poésie

Les lettres de Sophie et Hans Scholl témoignent d'un grand espoir et d´une volonté de vivre en paix et en liberté face à un régime fasciste et belliqueux.
Aussi, nourri par la littérature et la poésie (citations dans leurs lettres), cet espoir perdure jusqu'à la fin, malgré leur condamnation à mort pour avoir refusé de renier leurs convictions profondes.
Les derniers mots de Hans Scholl sont d'ailleurs une citation de Goethe écrit sur le mur de sa cellule : "Allen Gewalten zum Trutz sich erhalten", (approx: "rester soi-même malgré toutes forces/violences") et juste avant de mourir il dit : "Es lebe die Freiheit" (Vive la liberté).

Daniel Erdmann et Bruno Angelini ont, portés et inspirés par cette histoire, écrit de la musique, ayant parfois pour source des poèmes de Paul Eluard, l'un des grands poète résistant français célébrant lui aussi la Liberté. Ce dernier eut ces mots pour ses homologues allemands :
"Si j'ai le droit de dire en français aujourd'hui
Ma peine et mon espoir, ma colère et ma joie
Si rien ne s'est voilé définitivement
De notre rêve immense et de notre sagesse
C'est que des étrangers comme on les nomme encore
Croyaient à la justice ici bas et concrète"

Le projet : Dans une période où les nationalismes remontent à la surface et où l'étranger "comme on le nomme encore" n'est pas toujours le bienvenu, Bruno Angelini et Daniel Erdmann souhaite s'appuyer sur le destin exemplaire de Sophie et Hans Scholl. Ils projettent de créer un spectacle où musique et textes seront entremêlés, s'inspirant de la dernière nuit imaginé de Hans Scholl (connue pour avoir été un exemple de dignité, de résistance et de célébration de la vie).
Ils ont fait pour cela appel à un écrivain contemporain afin d'imaginer un monologue, décrivant les pensées, les rêves ,les engagements, les craintes et les espoirs de ce jeune homme.

Alban Lefranc, écrivain français résidant à Berlin à accepté de travailler avec eux sur ce projet.

Le texte sera enregistré en français et en allemand par des comédiens et sera diffusé à des moments choisis par les musiciens ; il deviendra une partie de la musique, prendra sa place dans les improvisations ou sera soutenu par l'écriture.
La musique quant à elle, se substituera symboliquement à la poésie au centre des derniers instants de Hans Scholl .

En 1ère partie de soirée : "Poétique Remue-Ménage"
Poésie, Danse & Musique avec Doriane Larcher et François Kokelaere






Pour Tout public

Jazz

Langue : Français
Durée : 150 minutes soit 02h30





Evénements associés :
Julie saury sextet : for maxim, a jazz love story
Korpüscül : jazz poetry
Yom & the wonder rabbis
Dmitry baevsky quartet
John and jon
Youn sun nah
Lorenzo di maio group avec eric legnini
Taro trio
Old and new songs : yoann loustalot / françois chesnel /fred chiffoleau / christophe marguet
Sylvie courvoisier et mark feldman play john zorn