En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Je te regarde Théâtre du Carré Rond Affiche © dl


Pour être informé des prochaines dates pour "Je te regarde"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre du Carré Rond, 13006 Marseille


- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Théâtre du Carré Rond

Dans un monde hyper-informatisé, soumis au règne de la surveillance mutuelle, comment conserver sa part d'humanité ?

Une poignée d'individus isolés, sans autre nom que leur numéro d'utilisateur livrent le vertige d'un quotidien sous haute surveillance sans détours, en prise directe avec le public.
Sous perfusion technologique, entourés d'écrans et de caméras de surveillance, voix intérieures et retours au réel s'entremêlent dans un rythme électrique.
Les lois qu'impose la société de contrôle contaminent leur intimité - tel un virus informatique - parasitant tout rapport à l'autre.

"Derrière mon écran, je te regarde."

L'écriture d'Alexandra Badea est une arme à se réapproprier le réel.
Ce texte est une véritable frappe chirurgicale, un électrochoc.
Face au constat du triomphe de l'image sur le verbe, que peux faire le théâtre ?
Tout.
Tout, car son terrain de jeu est le langage, et c'est précisément dans le langage que tout se joue.
Le mensonge, la manipulation, la vulgarité, aussi bien que l'émancipation, l'imaginaire et la poésie.






Pour Tout public

Comédie dramatique

Langue : Français
Durée : 90 minutes soit 01h30





Evénements associés :
Cyrano 1897
François rabelais, portrait d'un homme qui n'a jamais dormi tranquille
Transmission avec francis huster
Jardins d'intérieurs
Nature morte dans un fossé
Les poings qui volent
L'amant
Le premier
J'aime pas les chats
Sans fil