La femme moustique | Théâtre d'Ivry Antoine Vitez | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

La femme moustique Théâtre d'Ivry Antoine Vitez Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "La femme moustique"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre d'Ivry Antoine Vitez, 94200 Ivry sur Seine


- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Théâtre d'Ivry Antoine Vitez

Une histoire inspirée de contes kabyle, palestinien et syrien. Avec...

...un moustique entré dans le nez d'un roi ; sept femmes enfermées dans un puits ; un enfant qui devra anéantir une terrible ogresse, afin de sauver les siens, le pays et lui-même ; et une magnifique conteuse qui, dès les premières secondes, nous emporte dans son univers puissant.

Évoquant des situations volontairement universelles et intemporelles, dans une forme épurée et exigeante, le conte évolue entre une tradition orale ancestrale et un sens résolument contemporain.
L'intimité de la lumière, l'environnement sonore et le rire qu'engendre la gestuelle, permettent d'entendre le monstrueux, et d'aspirer à la liberté.


Auteur : Mélancolie Motte
Artistes : Mélancolie Motte
Metteur en scène : Alberto Garcìa Sànchez




Pour un public enfant
à partir de 9 ans

Théâtre Contemporain

Langue : Français
Durée : 60 minutes soit 01h00





Evénements associés :
Le flocon magique
Fly me to the moon
Au coeur des émotions
Pas chassés sur la courbe du monde
J'ai trop peur
Rayon x
La mécanique du hasard
Le petit prince
Maja
Le loup te mangera au bout de trois !