Le faiseur de théâtre | Théâtre Déjazet | BilletReduc.com
Pour l'amélioration du site, celui-ci sera en maintenance  du Dimanche 15/09 23h00 au Lundi 16/09 2h30.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Le faiseur de théâtre Théâtre Déjazet Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Le faiseur de théâtre"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Le faiseur de théâtre

de Thomas Bernhard , mis en scène par Chirstophe Perton

Théâtre Déjazet, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :

Y-a le feu au presbytère !

Le comédien Bruscon a entraîné sa petite troupe familiale sur les chemins de croix de la décentralisation théâtrale. Auteur, metteur en scène, il vitupère contre l'humanité, partagé entre amour et haine de l'art dramatique, servi par l'abnégation de sa femme (qui tousse) et de ses deux grands enfants, anti-talents patentés. L'heure fatidique de la représentation sonne alors pour Bruscon comme l'apocalypse. Mais la comédie mise en musique par Thomas Bernhard donne à ce chant du cygne des airs d'opérette qui font vaciller la métaphysique du malheur pour faire joyeusement résonner la voix des philosophes comiques !




Quelques critiques de spectateurs :

Note des internautes :
4/10
2 avec 10 critiques
Plus de critiques sur Le faiseur de théâtre »

ArtAuxBases Inscrit Il y a 9 ans 179 critiques 11  
Utile: Oui Non
-Marcon et Bernhard très hauts !
9/10

André Marcon interprète un Bruscon fascinant. Dont on ne sait jamais s'il s'agit d'un génie empêché, ou d'une brute ratée. Superbe mise en abime du théâtre dans le théâtre. Texte riche où tous les oxymores fleurissent : amour et détestation, vie et mort. Une Misanthropie totale qui serait le début d'une utopie. Marcon nous amène dans ce maelström noir, comme dans une avalanche. On en sort avec un goût de théâtre dans la bouche.
# écrit le 24 Février


Spectatif Inscrit Il y a 16 ans 821 critiques 83  
Utile: Oui Non
-Incontournable
9/10

Nous sommes ailleurs, le temps de ce spectacle, aux tréfonds du théâtre, là où l'essentiel est joué, où le pire comme le meilleur est représenté. Un moment de théâtre unique et mémorable, joué avec excellence.
# écrit le 15 Janvier


MatthieuRaymond Inscrit Il y a 7 mois 1 critique  
Utile: Oui Non
-GRAND MOMENT DE THÉÂTRE
10/10

Comédien et texte exceptionnel, on a passé une soirée mémorable ! C'est drôle, émouvant et très fort. André Marcon est remarquable et les comédiens qui l'entourent ne déméritent pas.
# écrit le 23 Janvier


ThElizabeth Inscrite Il y a 8 mois 1 critique  
Utile: Oui Non
-Du grand théâtre au Dejazet
9/10

Un grand moment de théâtre hier soir. Grande amatrice de Bernhard, j'avais déjà découvert le travail du metteur en scène dans Au But avec la grande comédienne Dominique Valadié... Pour ce spectacle il a décidé de travailler avec André Marcon (acteur de cinéma aussi, notamment dans Marguerite !) qui est magistral ! La mise en scène est pleine de vitalité et d'énergie !
# écrit le 18 Janvier


Philippe9 Inscrit Il y a 8 mois 1 critique  
Utile: Oui Non
-UN INCONTOURNABLE !
10/10

Tout est grandiose de la mise en scène, jusqu'au jeu impeccable du grand André Marcon jusqu'à la scénographie bouleversante dans son renversement final ! A ne surtout pas manquer !
# écrit le 16 Janvier


# ce symbole signifie "signaler au modérateur"
Vous aussi, donnez votre avis:


Pour Tout public

Théâtre contemporain

Thématique :
Grands Auteurs Contemporains

Langue : Français




Evénements associés :
J'ai appris à ne pas rire du démon
Data mossoul
Cher odon
Les vikings et les satellites
Cyrano
La souricière
Origines
Hate letters
2 fois toi
Paroxysme