En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Duo Rare : Contre-ténor & Harpe Eglise Saint-Eugène Sainte-Cécile Affiche

Séances selon les jours

16h00
Septembre
DiLuMaMeJeVeSa
30
Duo rare : contre-ténor & harpe
le dimanche 30 septembre 2018
  Invitation
Avec Participation Financiere et Participation au chapeau


Pour être informé des prochaines dates pour "Duo rare : contre-ténor & harpe"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


invitation
Avec Participation Financiere et Participation au chapeau
Dès 0,00€/pers

Duo Rare : Contre-ténor & Harpe

Eglise Saint-Eugène Sainte-Cécile, Paris

Duo professionnel et programme rare.

Au programme :

- Salve Regina : Monteverdi
- Kaddisch : Ravel
- The plaint : Purcell
- Ave Maria : Bach
- Gounod
- Après un rêve : Faure
- Solo harpe : Bach
- Vedro con moi diletto : Vivaldi
- L'heure exquise : Hahn
- Rinaldo : Haëndel

par :
Frédéric Schwab : contre-ténor
Carole Gireaud : harpe. - - -




Prochaine Séance disponible:
Dimanche 30 Sept. 2018 à 16h00



Pour Tout public

Musique classique

Langue : Français
Durée : 60 minutes soit 01h00

Lieu:
Eglise Saint-Eugène Sainte-Cécile
Eglise/ chapelle (~ 350 places)
4 bis rue Sainte Cécile
75009   Paris
Plan d'Accès

» Réservez votre Parking à Proximité

Région : Paris - Ile de France - (75)




Dans la même salle :


Evénements associés :
Berlioz, un salon romantique
Festival beethoven et chopin
Herbert du plessis, récital de piano
Igor levit
Les 4 saisons & gloria de vivaldi
Haydn, scarlatti, mozart, beethoven
Liszt / satie / beethoven
Festival frédéric chopin - le best of
Orchestre de chambre de paris / alisa weilerstein
Festival dolce volta : florian noack