La Fin d'un acteur | Théâtre du Nord Ouest | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

La Fin d'un acteur Théâtre du Nord Ouest Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "La fin d'un acteur"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre du Nord Ouest, 75009 Paris

La Fin d'un acteur

de Anton Tchekhov
dans le cadre de "L'intégrale Tchekhov"
Théâtre du Nord Ouest, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Théâtre du Nord Ouest

La Fin d'un acteur est publiée dans la revue russe Le Journal de Pétersbourg Aussi traduit en français sous le titre La Mort d'un acteur1

La Fin d'un acteur est initialement publiée dans la revue russe Le Journal de Pétersbourg numéro 40, du 10 février 1886, signée A.Tchékhonté. Aussi traduit en français sous le titre La Mort d'un acteur.

En se disputant avec l'imprésario Joukov pendant la représentation, l'acteur Chtiptsov a eu un malaise. Il rentre à son hôtel et s'alite.

Le lendemain, inquiet de ne pas le voir à la répétition, le comique Sigaïev vient le voir. Chtiptsov ne sait pas lui expliquer son mal, il lui dit juste qu'il veut rentrer chez lui. Sigaïev lui ouvre les yeux : il n'a plus de chez lui. Pour aider son ami, il lui achète de l'huile de ricin et un clou de girofle pour en faire passer le goût.

Le soir, c'est au tour du jeune premier Brama-Glinski de visiter le malade. Chtiptsov réitère son envie de retourner chez lui, à Viazma, pour y mourir. Ils se remémorent les bons moments, les cuites mémorables, sa force légendaire. Brama lui achète à crédit une bouteille de cognac.

Le lendemain matin, Joukov lui rend visite. Il vient surtout pour s'assurer que la dispute qu'il a eue avec Chtiptsov n'est pas la cause de sa maladie, puis il le quitte rapidement.

Enfin c'est au tour de Adabachev le tragédien et de Evlampi le coiffeur. Ils lui font boire encore de l'huile de ricin et insistent pour lui poser des ventouses.

Le lendemain, Sigaïev lui trouve une mine abominable. Chtiptsov commence à délirer, parle de Viazma, de sa vie sans femme ni enfants. Il meurt le soir même.


Auteur : Anton Tchekhov
Artistes : Emilie Sandre




Pour Tout public
à partir de 12 ans

Théâtre contemporain

Thématique :
Grands Auteurs Classiques
Grands Auteurs Contemporains

Langue : Français
Durée : 60 minutes soit 01h00





Evénements associés :
Zaï zaï zaï zaï
Les déterritorialisations du vecteur
4 x 100 mètres
Bru(i)t
Transclass express : conférence gesticulée
Sous la peau
L'ara bleu
Une femme sans préjugés
Wax
Alexia carr dans maths & muses