Critiques presse Les Soliloques du pauvre | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Les Soliloques du pauvre Les Déchargeurs - Salle Vicky Messica Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Les soliloques du pauvre"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Les Déchargeurs - Salle Vicky Messica, 75001 Paris

Les Soliloques du pauvre

de Jehan-Rictus , mis en scène par Michel Bruzat

Les Déchargeurs, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Les Déchargeurs - Salle Vicky Messica


Critiques de la presse



France 3 " Les Soliloques du pauvre est un spectacle à ne surtout pas manquer. D'une actualité et d'une modernité qui interpellent. C'est obligatoire, moderne, fulgurant. Il faut s'y ruer. "

Le Canard Enchaîné " Les Soliloques du pauvre est un spectacle à ne surtout pas manquer. D'une actualité et d'une modernité qui interpellent. C'est obligatoire, moderne, fulgurant. Il faut s'y ruer "

culture-tops.fr " Formidable acteur. Une authenticité qui nous émeuvent et nous convainquent du début à la fin. "

Froggy's Delight " Pierre-Yves Le Louarn nous bouleverse aux larmes. Le comédien parvient à nous faire rire et pleurer tout à la fois. Michel Bruzat réalise une direction parfaite. Ce moment de grâce laisse le spectateur hébété. Un cri d'alarme nécessaire et poignant. "

Le Populaire du Centre " Le metteur en scène Michel Bruzat et l'acteur Pierre-Yves Le Louarn réussissent une double performance. Pierre-Yves Le Louarn partage avec grâce la langue de l'auteur. Ajouté à cela la fine magie de la mise en scène de Michel Bruzat. "