En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Trouvons la suite (Le début, le milieu et la fin aussi...) L'Auguste Théâtre Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Trouvons la suite (le début, le milieu et la fin aussi...)"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
L'Auguste Théâtre, 75011 Paris

Trouvons la suite (Le début, le milieu et la fin aussi...)

de Fanny de Montmarin , mis en scène par Fanny de Montmarin

L'Auguste Théâtre, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
Comédie absurdement réaliste en XXI chapitres.

Soyons absurdement réalistes !
Imaginons un futur dans le présent. Ou même un présent dans le futur tiens !
Vivons plusieurs vies dans une seule ou peut-être une vie dans plusieurs.
Rions jaune de quelques aspects de notre "très cher" XXIème siècle. Poussons à l'extrême les barrières de l'accessible et soyons fous jusqu'au bout.
Perdons-nous dans notre sinueux droit chemin et tentons de nous retrouver par ce que l'on ne maîtrisera jamais à la perfection.
Aimons. Pour de vrai. Et...
Trouvons la suite (le début, le milieu et la fin aussi.)


Auteur : Fanny de Montmarin
Artistes : Les Inconvenus
Metteur en scène : Fanny de Montmarin


Port du masque, accueil, distance...
Ce qu'il faut savoir sur l'accès aux salles



Pour Tout public de 12 ans jusqu'à 90 ans

Théâtre contemporain

Langue : Français
Durée : 75 minutes soit 01h15





Evénements associés :
Une histoire d'amour de et avec alexis michalik
Ceux qui vont mieux
Rêve d'un homme ridicule
La visite
Sleeping
Notre histoire
Noire
Aux poings
Alabama song
Olivier masson, doit-il mourir ?