Dante, La divine comédie | Maison d'art Bernard Anthonioz | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Dante, La divine comédie Maison d'art Bernard Anthonioz Affiche

Séances selon les jours

19h00
Mai 2020
DiLuMaMeJeVeSa
14
Dante, la divine comédie
le jeudi 14 mai 2020


Pour être informé des prochaines dates pour "Dante, la divine comédie"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Dès 6,95€/pers Frais de Réservation
inclus

Une lecture hors les murs proposée par la Scène Watteau en partenariat avec la Fondation des Artistes dans la Bibliothèque Smith-Lesouëf.

Le récit poétique d’un périple imaginaire qui conduisit Dante à travers les trois royaumes des morts : l’Enfer, le Purgatoire et le Paradis. « La divine comédie » ne peut se satisfaire de l’aura amidonné que lui confère son statut de chef-d’œuvre absolu. Son hardiesse poétique demeure aujourd’hui furieusement vivante, elle préfigure aussi celle des grands inventeurs de la littérature moderne, de Rimbaud à Joyce, en passant par Kafka et Proust



Prochaine Séance disponible:
Jeudi 14 Mai 2020 à 19h00



Pour Tout public

Lecture / Poésie / Contes

Thématique :
Grands Auteurs Classiques

Langue : Français
Durée : 60 minutes soit 01h00

Lieu:
Maison d'art Bernard Anthonioz
Musée
16 rue Charles VII
94130   Nogent sur Marne
Plan d'Accès



Région : Paris - Ile de France - (94)




Dans la même salle :


Evénements associés :
42.195
Jules michelet, histoire de la révolution française
Jouvet à boston
Il était une fois...
Contes et merveilles
Un auteur, un compositeur
En vie
Blaise pascal, pensées
Novecento pianiste, carte blanche à eric ferrat
Etienne de la boétie, discours de la servitude volontaire