Lili décompresse | Théâtre de la violette | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Lili décompresse Théâtre de la violette Affiche

Séances selon les jours

20h30
Octobre
DiLuMaMeJeVeSa
345
6789101112
Lili décompresse
du jeudi 3 octobre 2019
au samedi 12 octobre 2019
  Réduction
 


Pour être informé des prochaines dates pour "Lili décompresse"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


réduction
 
Dès 11,95€/pers
14,50€
Frais de Réservation
inclus
jusqu'à -17%

Rions pendant 1h25 avec cette comédie poétique, drôle et enlevée, à l'écriture ciselée et pleine de rebondissements.

Lili, veuve récidiviste déprime. La solitude et les aventures " Meetic ", elle n'en peut plus.

Elle " bouffe " et se prend la tête jusqu'au jour où elle rencontre sa petite voix, un beau fragment de conscience, dérangeant à souhait, qui va l'amener sur un chemin intérieur auquel elle ne s'attendait pas...


Auteur : Lysette Palmer, Cébéji
Artistes : Lysette Palmer, Cébéji
Metteur en scène : Cébéji

Prochaine Séance disponible:
Jeudi 03 Oct. 2019 à 20h30



Pour un Public adulte
à partir de 16 ans

Comique de situations

Thématique :
Humour

Langue : Français
Durée : 90 minutes soit 01h30

Lieu:
Théâtre de la violette
Théâtre (~ 46 places)
67 ter Chemin Pujibet
31200   Toulouse
Plan d'Accès



Région : Toulouse - Midi Pyrénées - (31)




Dans la même salle :


Evénements associés :
Mars et vénus
Les 3 mythos
Jamais le premier soir de marie arditi
Le sens du ridicule
Un emploi nommé désir
La guerre des garces
Juliette galoisy dans drôle d'histoire
Même les cons ont droit au bonheur
Scènes de ménage
Il n'y a pas que les écureuils qui aiment les glands