En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Dolci tormenti ou démesure des passions au XVIIe siècle Centre culturel de La Providence Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Dolci tormenti ou démesure des passions au xviie siècle"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Centre culturel de La Providence, 06000 Nice

Dolci tormenti ou démesure des passions au XVIIe siècle

Centre culturel de La Providence, Nice

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
Oeuvres de G. Frescobaldi, B. de Selma y Salaverde, G.A. Pandolfi Mealli, B. Storace...

"Je suis la musique, et par mes doux accents
Je sais apaiser les coeurs tourmentés,
Et enflammer d'amour ou de noble courroux
Même les esprits les plus froids".
Extrait de l'Orfeo de Monteverdi, 1607

De tout temps, les passions de l'âme ont été au coeur des préoccupations philosophiques, religieuses et artistiques. Au XVIIe siècle, elles fascinent encore les penseurs et les artistes. Déjà, en 1645, Descartes définit les passions comme "toutes les pensées qui sont ainsi excitées en l'âme sans le concours de sa volonté".

Dans son traité philosophique intitulé Les Passions de l'âme (publié en 1649), il les juge naturelles, faisant partie de l'Homme.

Il en répertorie six : l'admiration, l'amour, la haine, le désir, la joie ou la tristesse. Dans un siècle de la démesure, les arts et bien sûr la musique vouent un véritable culte à la passion humaine. La musique instrumentale de ce siècle fut ainsi consacrée pour l'essentiel à " exalter et mouvoir ces passions ".






Pour Tout public

Musique Baroque

Langue : Français
Durée : 90 minutes soit 01h30





Evénements associés :
Curiosités du clavicorde ou délicates musiques de salon
Vivaldi, scarlatti, porpora
La passion selon saint mathieu de bach
La philharmonie des deux mondes
La francesina
Vox angeli ou la naissance du baroque
Stabat mater de pegolèse
Les basses réunies + bruno cocset
Couperin, rameau, duphly
Déambulation : chants en dédicace à la lune pleine