En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Visite guidée de l'exposition temporaire Cézanne et les maîtres, rêve d'Italie | par Loetitia Mathou Musée Marmottan Monet Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Visite guidée de l'exposition temporaire cézanne et les maîtres, rêve d'italie"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Musée Marmottan Monet, 75016 Paris

Visite guidée de l'exposition temporaire Cézanne et les maîtres, rêve d'Italie
par Loetitia Mathou

Musée Marmottan Monet, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :

Cézanne, les peintres italiens qui l'ont inspiré et les peintres italiens qu'il a inspiré !

Une remarquable sélection de toiles de Cézanne font face à un rare ensemble de peintures anciennes signées Tintoret, Bassano, le Greco, Giordano, Poussin, Rosa, Munari et, pour les modernes, Boccioni, Carrà, Rosai, Sironi, Soffici, Pirandello ou encore Morandi, grâce à quarante-trois prêteurs. Une soixantaine de toiles met en lumière l'importance de la culture latine dans l'art de Cézanne et la manière dont il s'est nourri de l'exemple de ses illustres prédécesseurs pour asseoir une peinture "nouvelle". Elles illustrent également l'influence qu'a exercée à son tour le Français sur les artistes du Novecento.

La première partie montre l'impact de la culture latine dans l'oeuvre de Cézanne et la manière dont ce dernier s'est nourri de l'exemple de ses illustres prédécesseurs pour asseoir une peinture nouvelle. Lecteur de Virgile, d'Ovide, infatigable visiteur de musées, Cézanne se tourne dès ses débuts vers les maîtres de ce pays.
L'influence de Venise est déterminante. Son hommage au plus célèbre élève du Titien, le Greco, dont il réinterprète La Femme à l'hermine, y fait référence. Mais Cézanne ne verse jamais dans la simple copie. Il assimile l'art des musées pour créer une oeuvre qui lui est propre. Il en dégage l'esprit et le modernise. Des peintres vénitiens, il étudie la touche. Le Portrait d'Antonio da Ponte d'après Bassano et sa Tête de vieillard témoignent d'une même approche de la couleur, l'élément clé dont émergent tout à la fois la forme, le volume et la lumière. La couleur prime sur le dessin, elle le contient. Cézanne capte également l'emphase, voire le tragique d'un Tintoret. Ses toiles les plus violentes, exécutées à ses débuts s'inscrivent dans ce sillon.

Le modèle napolitain l'inspire également. Les toiles sont plus silencieuses, empreintes de mystère, comme le montre le voisinage du Prophète en buste lisant du Maître de l'Annonce aux bergers et du Portrait de la mère de l'artiste. Toutefois, c'est à travers le modèle romain et Nicolas Poussin que Cézanne élabore l'oeuvre de la maturité. Dorénavant l'Aixois ne quitte plus le Midi, il embrasse le point de vue des classiques, leur modèle est le même : la nature et la lumière méditerranéennes. La Montagne Sainte-Victoire fait alors écho à la silhouette des monts Albains que Francisque Millet place dans son Paysage classique. Cézanne partage avec Poussin le même désir de permanence ; il veut " faire du Poussin sur nature ". Ainsi les nymphes du Paysage de Bacchus et Cérès et les figures du Moïse sauvé des eaux préfigurent-elles les baigneuses sans que celles-ci les copient jamais. Empreintes du même équilibre classique, ces baigneuses résument la démarche de Cézanne : "faire de l'impressionnisme quelque chose de solide et durable comme l'art des musées".

La seconde partie de l'exposition s'attache à illustrer l'influence de Cézanne sur les grands maîtres du Novecento italien, de Carrà, Morandi en passant par Boccioni. Tous découvrent l'Aixois soit à Paris à l'occasion de la rétrospective posthume de 1907, soit en Italie où il est exposé dès 1908. Tous reconnaissent en Cézanne le passeur d'une certaine idée classique, un peintre de la permanence, et établissent un lien entre la solidité des primitifs italiens et le Français. Les Italiens rompent définitivement avec la peinture religieuse ou mythologique des anciens ; ils privilégient le dépouillement et la simplicité des thèmes cézanniens : paysages, figures et natures mortes. Le portrait d'enfant de Boccioni fait écho à celui de Mme Cézanne. Cabanes sur la plage de Carrà et Paysage de Morandi, partagent l'atmosphère silencieuse, voire mystique de l'ultime chef-d'oeuvre de Cézanne, Le Cabanon de Jourdan. Les Cinq Baigneurs de l'Aixois offrent à Morandi en 1915 et à Pirandello en 1955 la matrice de leurs toiles sur le même thème. Enfin, les natures mortes de Morandi mises en regard de Nature morte, poire et pommes vertes résument à elles seules la portée métaphysique et silencieuse qui réunit l'oeuvre de Cézanne et celles des maîtres italiens du Novecento.

A Savoir :
Le lieu de rendez-vous exact vous précisé après achat sur votre contremarque.

Prévoir de régler sur place et en supplément les droits d'entrées du musée (12Euros tarif plein et 10Euros tarif réduit si le groupe est de 15 personnes minimum).


Auteur : loetitia mathou
Artistes : Loetitia Mathou


Infos confinement - 28 octobre 2020
Tout ce qu’il faut savoir



Pour Tout public

Musées / Expos

Langue : Français
Durée : 90 minutes soit 01h30





Evénements associés :
Bowie odyssée
The world of banksy
Visite guidée de l'exposition temporaire cézanne et les maîtres de l'italie par loetitia mathou
Lyon city card 1,2,3 ou 4 jours
Exposition : des choses vraies qui font semblant d'être des faux-semblants