En Somme! Théâtre Monfort - Grande Salle Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "En somme!"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre Monfort - Grande Salle, 75015 Paris

En Somme!

de Fabrice Melquiot, auteur associé au Théâtre de la Ville , mis en scène par conception et chorégraphie Marion Lévy

Théâtre Monfort, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
Pli
» Tous les événements Théâtre Monfort - Grande Salle

La chorégraphie de "En somme!" transcrit les mouvements infimes qui accompagnent notre sommeil.

Évitez tous les excitants le soir : café, thé, vitamine C,prostituée. Ne pratiquez plus de sport après 20 heures. Faites l'amour avant le journal télévisé.

Favorisez les activités relaxantes le soir : bain tiède, lecture, tisane, masseuse. Enfin, plutôt masseur. Non, pas ma soeur, ma soeur n'est pas masseuse et puis d'abord c'est un frère. Un masseur. Pas mon frère, mon frère est sans emploi. Il vous faut un masseur. Diplômé. Évitez les repas trop copieux et l'alcool le soir. Sauf en cas de coma éthylique, parce qu'alors on dort bien.

Trouvez votre rythme de sommeil et respectez-le. Évitez d'avoir le rythme dans la peau quand vous dormez, parce qu'alors, votre conjoint pourrait faire tapisserie.
Au lit, évitez la télévision, le travail, le repas. De toute façon, évitez la télévision. Évitez le travail. Mangez quand même. Écoutez les signaux du sommeil (bâillements, yeux qui piquent). Giflez-vous dès que vous ouvrez la bouche. Arrachez-vous les yeux. C'est radical.

N'utilisez pas de médicaments pour dormir sans avoir consulté votre médecin. Sauf si vous souhaitez vous suicider, ou si votre médecin est suicidaire.
Essayez de trouver la solution la plus efficace avec votre médecin (s'il n'est pas déjà mort) et soyez acteur de votre traitement. Ça ne vaut pas le théâtre ou le cinéma, mais quand même, acteur dans un traitement, c'est sympa.
Fabrice Melquiot ● Extrait du texte

Mon désir de travailler sur le thème du sommeil s'inspire avant tout de ma difficulté à dormir. En rencontrant les médecins du Centre du Sommeil de l'Hôtel Dieu et en consultant les archives des Hôpitaux de Paris, le potentiel évocateur et artistique de ce thème s'est imposé à moi. Traduire chorégraphique ment et théâtralement les troubles du sommeil est devenu alors le point départ du spectacle En somme !

Avec Fabrice Melquiot, la matière scientifique est devenue poésie. Depuis le " comment s'endormir ? " aux rêves les plus fous, danseurs et comédiens, voyagent à travers les différents états du sommeil. Dans un espace blanc, la chorégraphie explore la frontière entre le visible et l'invisible, le conscient et l'inconscient.
Elle transcrit les mouvements infimes qui accompagnent notre sommeil et révèle la part d'animalité qui surgit dans nos rêves et cauchemars. Une manière de raconter avec légèreté et profondeur à la fois l'universalité de cet état mais aussi ce lien très singulier et personnel que chacun de nous entretien avec son sommeil. Marion Lévy, mars 2007

Le travail chorégraphique explore la frontière entre le visible et l'invisible en transcrivant d'une part les mouvements infimes qui accompagnent notre sommeil - saccades, sursauts, relâchements et lourdeurs du corps - et d'autre part l'extrême activité cérébrale visible lors de l'enregistrement polysomnographique. Nous nous inspirons du vocabulaire scientifique pour en donner une traduction physique (décrochage du sujet, ondes hyper-abruptes, syndrome des jambes sans repos, narcolepsie...).

Cette recherche chorégraphique se nourrit également du travail avec la sophrologue Caroline Rome (du centre du sommeil de l'Hôtel Dieu), travail sur la respiration profonde utilisée pour favoriser l'endormissement des grands insomniaques.
Enfin nous approchons cette part d'animalité qui surgit pendant notre sommeil dans nos rêves et cauchemars, grâce entre autre au comédien et zoomorphe Cyril Casmèze. De moments d'élan commun, surgissent des écritures en solo. Une manière de raconter, à la fois l'universalité de cet état mais aussi ce lien très singulier et personnel que chacun de nous entretient avec son sommeil.





Quelques critiques de spectateurs :

Note des internautes :
9/10
4,5 avec 4 critiques
Plus de critiques sur En Somme! »

flobi75 Inscrite Il y a 20 ans 343 critiques 3  
Utile: Oui Non
-belles chorégraphies !!!
8/10

super, original comme spectacle pour vous amener dans le monde du sommeil
# écrit le 30/01/11 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com


jp Inscrit Il y a 19 ans 4591 critiques 210  
Utile: Oui Non
-Plein les yeux
9/10

C'est un spectacle extraordinaire au sens étymologique du terme. Nous sommes dans un autre monde celui des rêves, rien n'est rationnel. Il faut se laisser porter par le spectacle même si l'on ne perçoit pas tout. Il y a de l'humour, de la beauté esthétique, des éclairages de qualité et des bons artistes. Moi, j'ai aimé sans trop essayer d'interpréter.
# écrit le 20/11/10 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com


1941 Inscrit Il y a 17 ans 38 critiques  
Utile: Oui Non
-le sommeil
7/10

apres un début un peu laborieux le sommeil qui n'est qu'un pretexte fait place au spectacle plutôt bien reussi à mon gout
# écrit le 20/11/10 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com


@497507 Inscrit depuis longtemps 49 critiques 1
Utile: Oui Non
-Inouï
10/10

Les mots me manquent encore au matin pour dire ce spectacle... Déjà à la sortie, il m'a fallu attendre dix minutes que l'émotion cesse de faire trembler mes mains ... Maintenant il faudrait se remettre au travail... Un grand merci, très grand merci à ces artistes qui vont au bout de leur passion pour nous faire aimer encore davantage la vie.
# écrit le 17/11/10 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com


# ce symbole signifie "signaler au modérateur"
Vous aussi, donnez votre avis:


Pour Tout public

Danse contemporaine

Langue : Français
Durée : 90 minutes soit 01h30





Evénements associés :
Mehdi Kerkouche / Compagnie Emka : Portrait
En Live
Via Katlehong / Amala Dianor / Marco da Silva Ferreira : Via Injabulo
Symfonia Piesni Zalosnych
Necesito, pièce pour Grenade
Rodin
Aintiqal
Libre
Maud Le Pladec feat. Jr Maddripp : Silent Legacy
Pietragalla : La femme qui danse