En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.



Pour être informé des prochaines dates pour "Alain dzukam : quand le conteur devient choryphée"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Saraaba, 75018 Paris

Alain Dzukam : Quand le conteur devient choryphée

Saraaba, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
Le répertoire d'Alain Dzukam va de la chanson parodiée ainsi que le ferait un humoriste contemporain au conte traditionnel.

Résumé : La plupart de ces contes, je les ai entendus soit enfant au pays natal soit au cours de mes voyages en Afrique, en Europe ou dans les Antilles. Je me les suis appropriés pour mieux les restituer .Quand il ne s'agit pas simplement de créations nées d'improvisations ou de collaborations artistiques avec certains musiciens et humoristes que j'ai l'honneur de compter au nombre de mes précieux amis. " Mes narrateurs préférés sont sans aucun doute ceux qui nous laissaient la possibilité de deviner la suite de leurs historiettes, de terminer les phrases qu'ils avaient commencées ".
Ainsi assurés de notre attention ils reprenaient leur narration; pour le bonheur des auditeurs, répondeurs et enregistreurs attentifs que nous étions... J'ai appris aussi de ces maîtres de la chantefable que sont les joueurs de Mvet d'Afrique équatoriale que l'auditeur traditionnellement silencieux a le droit et même l'obligation de prendre la parole de temps en temps, ne serait-ce que pour montrer qu'il n'est pas endormi.
Alain Dzukam : Comédien, musicien et conteur. Il a fait la classe libre du Cours Florent et le cours Alain Knapp. Prix du Meilleur espoir du théâtre camerounais en 1991. Il s'est produit au théâtre (Le Roi Lear, Le Malade imaginaire, Bras de fer, L'ivrogne dans la brousse, m.e.s. Philippe Adrien, Quai Ouest, m.e.s. J.-M. Broucaret, Othello, m.e.s. S. Limbvani, Les Trois Soeurs, m.e.s. J.-P. Garnier , Le Métro fantôme, m.e.s. G. Lenoir, La Misère du monde, m.e.s. X. Marcheschi, Pourquoi j'ai mangé mon père, m.e.s. Y. Borrini, Viens, on s'en va..., m.e.s. R. Martin ) , à la télévision (Van Loc - Gérard Vergès, série de Claude Barrois, PJ, Drôles de petites bêtes, de A. Krings (2003), Il est également metteur en scène (La leçon de piano, de Feydeau, L'os de Morlame, de Birago Diop, Le Condor de Jouanneau, Tabataba et autres textes, Koltès, Mise en scène et sketches de la comédie musicale de Nul'arts, de 1995 à 1996, avec Cyrille Effala et Donny Elwood.






Port du masque, accueil, distance...
Ce qu'il faut savoir sur l'accès aux salles



Pour Tout public

Lecture / Poésie / Contes

Langue : Français
Durée : 60 minutes soit 01h00





Evénements associés :
La nuit du conte festival rumeurs urbaines
Lecture vivante de zaÏ-zaï-zaï-zaÏ