L'égisto | Athénée - Théâtre Louis Jouvet | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

L'égisto Athénée - Théâtre Louis Jouvet Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "L'égisto"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Athénée - Théâtre Louis Jouvet, 75009 Paris


- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
Tout premier opéra bouffe, L'Egisto de Marco Marazzoli et Virgilio Mazzocchi met en scène des personnages de la Commedia dell'Arte.

Premier opéra italien représenté en France en 1646, L'Egisto de Marco Marazzoli et Virgilio Mazzocchi est également considéré comme le tout premier opéra bouffe. Inspiré du Décaméron de Boccace, et d'abord appelé Chi soffre speri (ou " que celui qui souffre espère "), il met en scène pour la première fois dans l'histoire de l'opéra des personnages de la Commedia dell'Arte et des figures de la vie italienne contemporaine : ici donc, pas de héros ni de dieux.
Écrit par Giulio Rospigliosi, cardinal et futur pape, le livret présente une intrigue complexe autour d'un noble ruiné mais fier, amoureux d'une riche veuve ; tour à tour symbolique, morale, burlesque ou chevaleresque, elle permet de faire connaissance avec une vingtaine de personnages hauts en couleurs issus de couches sociales différentes et aux caractéristiques vocales diverses.
Ce projet tentera de reconstituer une oeuvre inédite où chanteurs lyriques et acteurs dotés de voix "populaires" se produisirent ensemble - chose rarissime, chacun dans leurs emplois, au service d'un même langage musical encore largement expérimental en cette première partie du XVIIe siècle.

Jamais l'opéra n'a mêlé deux univers si opposés. Plus tard coexisteront le genre " seria " et le genre " bouffe ", mais soigneusement séparés ; nous sommes au XVIIe siècle et les règles de l'opéra ne sont pas encore fixées. On sait que l'opéra vénitien rassemble des nobles et des serviteurs, mais ici le profil artistique est différent : il s'agit de faire chanter une même musique par des artistes venant d'horizons opposés, et surtout faisant un usage différent de leurs voix.
L'oeuvre est composée d'un prologue et 3 actes séparés par 3 intermèdes dont l'un réunit sur un marché italien des personnages s'exprimant simultanément de façon discordante ; ce procédé inspira plus tard Lully dans la scène du " donneur de livres " du Bourgois Gentilhomme.
On ne dénombre pas moins de 38 rôles mais on sait que les interprètes de l'époque en chantaient plusieurs ; la présence d'un choeur à 10 voix semble indiquer le nombre de 10 à 12 solistes en comptant ceux qui ne sont pas présents à ce moment là. Chi soffre speri (L'Egisto) apparaît donc comme une oeuvre particulièrement passionnante à explorer, moment unique de l'histoire de l'opéra où ce genre, encore jeune, n'ayant pas encore fixé des règles contraignantes, était le lieu de rencontre privilégié d'artistes de langues et d'horizons différents se mettant au service d'un même projet. Notre connaissance du répertoire baroque et de sa pratique a beaucoup à apprendre d'une telle rencontre ! Jérôme Correas, directeur musical des Paladins

opéra en italien surtitré direction musicale Jérôme Correas collaboration artistique Lorenzo Charoy chorégraphie Françoise Denieau assistant chorégraphie Gilles Poirier scénographie et décors Adeline Caron lumières Olivier Oudiou costumes Chantal Rousseau maquillages et coiffures Mathilde Benmoussa masques Julie Coffignières assistante mise en scène Corinne Paccioni






Pour Tout public

Opéra

Langue : Italien
Durée : 180 minutes soit 03h00





Evénements associés :
Roberto devereux de gaetano donizetti
Le couronnement de poppée de claudio monteverdi
È così
Les géorgiennes
The opera locos
Le voyage de messieurs dunanan, père et fils
Il était une fois offenbach
Le freischütz de carl maria von weber
Orphée aux enfers
Le vaisseau fantôme