En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Judith Magre dans Rose La Pépinière Théâtre Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Judith magre dans rose"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
La Pépinière Théâtre, 75002 Paris

Judith Magre dans Rose

de Martin Sherman , mis en scène par Thierry Harcourt

La Pépinière Théâtre, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :


Critiques de la presse



" Ensorcelante ! "

" Du grand art "

" Un texte magnifique "

" Une grande dame du théâtre "

" Judith Magre subjugue "

Les Echos " Précipitez-vous ! "

Les Echos " Dirigée avec délicatesse par Thierry Harcourt, Judith Magre incarne de façon saisissante cette femme, pendant plus d'une heure sur scène. La douleur des souvenirs, l'humour corrosif, l'humanité de Rose... La comédienne déploie son immense talent. Précipitez-vous à La Pépinière. Ce petit spectacle est grand. "

France Inter / Le Masque & la Plume" 1h20 d'émotion "

Nouvelobs " Une aisance souveraine "

Scèneweb " Judith Magre irradie la scène de la Pépinière dans Rose. Pendant une heure vingt, assise sur un banc en bois , Judith Magre nous embarque littéralement dans cette histoire à rebondissements. On est transporté. On boit ses paroles. L'écriture brute et sans concession de Martin Sherman évite l'écueil du pathos. L'humour juif est présent dans chacune de ses phrases...les bons mots s'enchainent. Avec gourmandise Judith Magre joue avec eux, en maintenant le rythme de bout en bout...une des plus grandes comédienne du théâtre français "