En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Les dramuscules (Un dé-montage) Atelier du plateau Affiche © Véronique Drougard


Pour être informé des prochaines dates pour "Les dramuscules (un dé-montage)"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Atelier du plateau, 75019 Paris

Les dramuscules (Un dé-montage)

de Thomas Bernhard , mis en scène par Emilien Malausséna

Atelier du plateau, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Atelier du plateau

Trois saynètes enchaînées comme des poupées russes, l'une incluant l'autre jusqu'à la finale...

" Bernhard est une lecture de jeunesse offerte par un compagnon qui m'est cher et qui m'a valu la rencontre de cet auteur.
Comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d'une machine à coudre et d'un parapluie. Dimension des aléas qui me sont revenus dans les mains par le biais des Dramuscules. (...)
Contre les fascismes, Bernhard fait de son théâtre comme de sa littérature une oeuvre blasphématoire. Strictement contre. Incisif comme un scalpel. Pour se défendre. Avec un parapluie cousu de mots. Une poésie donc mais avec situation." Emilien Malausséna.



Une création de la Cie AuLoindesîles.
Son : Brice Cannavo
Lumières : Claire Gondrexon
Vidéo : Nicolas Lebesque.






Pour Tout public

Théâtre contemporain

Thématique :
Grands Auteurs Contemporains

Langue : Français
Durée : 60 minutes soit 01h00





Evénements associés :
Notre dame de paris
L'histoire d'une femme de pierre notte
Livret de famille
Les mains sales
Détails avec isabelle carré
Le retour
Gênes 01
La dama boba ou celle que l'on trouvait idiote
Légère en août
Zaï, zaï, zaï, zaï