Bizet était une femme Théâtre de Lenche Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Bizet était une femme"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre de Lenche, 13002 Marseille

Bizet était une femme

mis en scène par André Lévêque

Théâtre de Lenche, Marseille

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
Un spectacle époustouflant où Cathy Heiting et Jonathan Soucasse s'en donnent à coeur joie, en passant de l'Opéra au Jazz, de la Soul au Rap...

Katia Von Bretzel, grande diva du moment, passionnelle et grandiloquente, juste un tout petit peu hystérique à l'occasion, présente son récital de grands airs d'opéra. Accompagnée par le pianiste Ingmar Bruteson, l'exceptionnel mais imprévisible artiste suédois, elle retrace d'une façon très personnelle et humoristique le parcours des compositeurs concernés ou pas d'ailleurs.

A la clef un récital classico-délirant durant lequel Verdi va côtoyer Duke Ellington sans vergogne, ou l'on apprend que Bizet était en fait une femme qui, de surcroît, avait un penchant surprenant pour les chanteurs de flamenco... Logique puisque Georgette (Bizet) lasse de soutenir son époux (Verdi, le susnommé) dans ses douloureux processus de création liée à la prise de stupéfiants se mets à composer librement et nous livre à travers la magistrale interprétation de Katia Von Bretzel et d'Ingmar Brutesohn une musique inédite.

Il en est de même pour quelques autres compositeurs classiques qui se découvriront d'étranges liens avec des compositeurs de jazz ou l'inverse. Par exemple, qui est donc ce Georges Guerrechoin, Madame Von Bretzel ira-t-elle jusqu'à nous dévoiler son identité ?


Artistes : Cathy Heiting, Jonathan Soucasse
Metteur en scène : André Lévêque





Pour Tout public

Théâtre musical

Langue : Français




Evénements associés :
Orphée 2050 : À la recherche du chant perdu
Les Demoiselles
Narcisse : Toi tu te tais
L'oubliée du cimetière de Greenwood
Une vie sur mesure
Drum Brothers by Les Frères Colle
Fini la comédie : confidences à Dalida
Do the Calimero
Les siestes acoustiques de Bastien Lallemant
La Crème de Normandie