Le Septième Kafana | Théâtre Douze - Maurice Ravel | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Le Septième Kafana Théâtre Douze - Maurice Ravel Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Le septième kafana"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Le Septième Kafana

de Dimitru Crudu, Nicoleta Esinencu, Mihai Fusu , mis en scène par Nathalie Pivain

Théâtre Douze - Maurice Ravel, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :

Un projet sur les femmes vendues et les femmes revenues.

Le kafana, lieu de rencontre dans les anciennes colonies de l'empire ottoman, désigne aussi le bordel. Les femmes qui survivent à un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept kafanas sombrent dans la démence. De jeunes femmes moldaves dépouillées de leur identité sont vendues au Kosovo, en Albanie, en Serbie, en Bosnie, en Italie, en Belgique, en Suisse, en Allemagne, en France...

Violées de passeurs en passeurs, de frontières en frontières. Achetées aux enchères et jetées dans les bordels. Les "marchandises", comme les nomment les proxénètes, sont utilisées jusqu'à l'effacement. Parfois, des femmes réalisent l'impossible, elles s'échappent. Le Septième Kafana est cet endroit des survivantes, où s'entend la parole de celles à qui jamais elle n'est donnée, les invisibles. Deux actrices pour dire les mots de ces femmes revenues. Elles sont là, au bord, ou au contraire surexposées. Avec leur corps, et avec leur voix, elles construisent des espaces, essaient une résonance, toujours éveillées, au plus près de leurs mots, au plus loin de la compassion.

Un acteur bouleverse leur silence, leur geste, leur temps. Il tente de les faire disparaître par des tours de passe-passe. Il est plusieurs, souvent ceux qui détruisent l'autre. Des lieux inattendus, des territoires étranges se créent de leur frottement, d'une non-identification des comédiens qui doit permettre d'entendre au mieux, au plus près d'une cartographie de l'horreur. Et imperceptiblement, par endroits, l'on peut reconnaître l'esquisse d'un sourire, et peut-être peut-on espérer une fine lumière, un trou dans l'obscurité.






Pour un Public adulte

Théâtre contemporain

Langue : Français
Durée : 120 minutes soit 02h00





Evénements associés :
Trahisons
Le silence d'angèle
Perdues dans stockholm
Chroniques atypiques
Migraaaants
Never more
Ça ira (1) fin de louis de joël pommerat
Vues lumières
Antigone
Les pieds tanqués