0351

Vous suivez cet utilisateur Inscrite Il y a 10 ans 85 critiques Ajouté par 3 internautes Ajouter cet utilisateur
Ses critiques Ses évènements vus



Vous êtes du même avis que "0351" et souhaitez être tenu informé
de ses prochains commentaires, Ajoutez cet utilisateur et Suivez-le.

Ses critiques



9 pages de résultats triés par
[ 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / > ]

Visite guidée, Excursions: Visite guidée de la Butte-aux-cailles

-Délicieuse découverte
9/10

Un beau soleil, un nombre raisonnable de participants et une très agréable découverte d'un quartier de Paris. Le 13ème arrondissement, ce n'est pas que le quartier chinois et ses tours (Olympiades et le triangle de Choisy). Ce sont aussi des pavillons dans des passages fleuris, des façades décorées de pochoirs, des placettes ombragées. Une délicieuse promenade conduite par un très intéressant guide.
# écrit Mercredi , a vu cet évènement avec BilletReduc.com


Théâtre contemporain: La loi des prodiges

-Une véritable jubilation...
9/10

Je ne sais pas exactement le nombre de personnages que joue François de Brauer, mais on ne s'y perd à aucun moment et la performance est assez remarquable. Le public ne s'y est pas trompé, la salle était comble, les escaliers ayant même été "réquisitionnés" et la fin de la pièce a été accueillie par une standing ovation... Comme l'écrit un commentateur : on jubile !
# écrit le 12 Mai , a vu cet évènement avec BilletReduc.com


One man show: Michaël Hirsch dans pourquoi ?

-Michaël Hirsch ? Un acrobate des mots
9/10

Il y a du Raymond Devos dans ce spectacle, dans sa façon de jouer avec les mots. Je n'ai pas ri à gorge déployée, mais j'avais toujours le sourire aux lèvres, Michaël Hirsch se joue de la langue française avec une finesse et une virtuosité certaine...
# écrit le 29 Avril


Seul(e) en Scène: L'Angoisse du Roi Salomon

-Sacré performance
9/10

Wahou ! Sacré performance que celle de l'acteur-metteur en scène Bruno Abraham-Kremer. Pendant deux heures, il interprète tous les rôles : Jean, ancien chauffeur detaxi qui se souvient de sa rencontre en 1978 avec le très vieux Salomon Rubinstein, qui, fortune faite dans le prêt à porter, Cora la chanteuse réaliste, ex (?) amoureuse de Salomon, sans oublier le concierge raciste. Non seulement une performance au niveau de l'interprétation, mais aussi dans l'adaptation du roman de Romain Gary/Emile Ajar. Seul petit bémol, la pièce était légèrement trop longue
# écrit le 19 Avril


Théâtre classique: Le Cid

-L'honneur vs l'amour, quel choix cornélien !
9/10

Je viens de voir la pièce à la Manufacture des Oeillets à Ivry et vraiment je la recommande chaudement. Le Cid est LA pièce classique dont on peut encore 50 ans plus tard réciter des tirades (presque) entièrement et toujours avec le même plaisir, ce qui est redoutable pour les comédiens. La distribution est très bonne avec une mention spéciale pour l'excellent Jean-Claude Drouot. Par contre les voix Chimène et de l'Infante ne portent pas suffisamment...
# écrit le 15 Avril


Théâtre contemporain: Before and after

-Fade, mais fade !
5/10

Un scénario sans grand intérêt, une mise en scène palotte, une distribution sans génie. Lev sujet aurait mérité une autre dimension Le roman "La belle vie" de Jay McInnerney (deuxième volry de sa saga Nex-Yorkaise) était une sorte de "Beforee and After dont le sujet est le même mais avec quelle puissance !
# écrit le 10 Avril


Théâtre contemporain: Un mois à la campagne

-Avis
6/10

Pièce superbe, Natalia magnifiquement interprétée par Anouk Grinberg, bovarise à souhait (les deux pièces ont été écrites à un an d'intervalle), Micha Lescot, amoureux transi et discret, tout en élégance. J'ai du mal à comprendre son penchant pour ce balourd d'Alexei (attirance des contraires ?). Une fausse note à mon sens : le jeu monocorde de Philippe Fretun (le docteur Chpiguelski), mais gageons que ce soit volontaire (le personnage en lui-même est tellement ennuyeux !). La mise en scène d'Alain Françon fait bien ressortir le côté vénéneux de la pièce.
# écrit le 04 Avril , a vu cet évènement avec BilletReduc.com


Théâtre classique: L'Avare

-Excellents Harpagon, mise en scène et décor
Classique vu et revu que le metteur en scène et la troupe servent de très belle façon. Emmanuel Dechartre campe un Harpagon comme on l'aime, mauvais comme une teigne et quelque part aussi, attendrissant... J'ai apprécié le jeu de Guillaume Bienvenu, au physique romantique très 19è (siècle), manipulateur cherchant à se mettre Harpagon dans la poche. Par contre, Charlotte Durand-Raucher campe une Elise dont j'avais le plus grand mal à comprendre les paroles (mauvaise élocution), notamment lors de ses interventions assez longues au tout début de la pièce.
# écrit le 26 Mars


Théâtre Classique: L'Avare

-Original et inventif, je recommande !
8/10

Je ne résiste pas à l'envie de faire partager le plaisir que j'ai eu à ce spectacle, vu à Paris en 2014. Je retranscris ma critique d'alors : "Excellent spectacle plein d'inventivité. Quelle bonne idée cette surprenante adaptation de l'Avare et surtout bravo aux marionnettistes qui savent donner vies à trois bouts de ficelle (pardon, de robinets...). Par contre une ou deux scènes sont inutiles et le "serviteur-soucoupe volante asiatique", plutôt lourdingue."
# écrit le 26 Mars


Théâtre contemporain: Le nazi et le barbier

-Texte fort et remarquable interprétation
A voir absolument ! Pour nous c'est la deuxième fois après lecture du formidable roman d'Edgar Hilsenrath (à lire absolument). Pour plusieurs raisons : humour (très) noir, remarquable adaptation du roman, le comédien David Nathanson tient à lui tout seul tous les personnages et ce, pendant 1h20. Et surtout, surtout, tenir ce discours sur le droit d'Israël à exister et sa signification profonde, dans notre époque de conformisme généralisé, fait un bien fou !
# écrit le 05 Janvier



[ 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / > ]


Recherche avancée

Le
Heure de la Séance:

Prix souhaité :

Type de sortie :

Titre d'événement :

Artistes :

Capacité de la salle:


Nom de la salle :

Ville ou code postal :

Type de Public :

plus de critères
Trier les résultats par :




Les Thématiques