L'intranquillité de Fernando Pessoa Café culturel de La Baignoire - Ecole de Musique et Danse Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "L'intranquillité de fernando pessoa"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.



- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
Lecture voix-batterie à partir du Livre de l'intranquilité de Pessoa. Une introspection tumultueuse dans un flot de pensées et de musique!

L'acteur Frédéric Pierrot et le batteur Christophe Marguet ont extrait quelques morceaux choisis du Livre de l'intranquillité, dont la batterie devient la caisse de résonnance. Les sonorités percussives soutiennent le narrateur, font vibrer les sensations au-delà des mots.
Voilà un projet passionnant aux lisières de la musique, une lecture de pages choisies du grand poète portugais Fernando Pessoa. Pessoa l'intranquille, ce myope de la vie, nous fait partager ce qui lui passe par la tête dans son journal intime, écrit entre 1913 et 1935 sous forme de pensées notées sur des carnets, un recueil d'essais à la Montaigne, une suite de réflexions sur l'expérience de la conscience, particulièrement aiguisée chez lui : " La vie de mes émotions... dans le salon de ma pensée. "

Les rares photographies dont on dispose montrent un homme petit et maigre, adossé à un comptoir de bistrot ou bien dans la rue, toujours fuyant, à l'abri derrière ses lunettes, son feutre à larges bords et son pardessus... Cet aide-comptable modeste, correspondant solitaire qui ne quitta jamais Lisbonne et le bureau de son employeur rue de Los Dourados, fut un poète pluriel et unique.


Frédéric Pierrot, troublé par ces pages qui résonnent en lui dès leur découverte lors du tournage d'un film de Godard, décide de faire une lecture de Pessoa ; de cette poésie si intellectuelle surgit immanquablement l'émotion, expression de la " saudade " portugaise. Alors qu'il prépare ce spectacle, il va écouter le sextet d'Henri Texier et a aussitôt la conviction qu'il s'agit de " convulser le sens " selon l'expression de Françoise Laye, traductrice du Livre de l'intranquillité, dans son avertissement au lecteur.

Et pour lui, seule la batterie de Marguet peut accompagner les mots de Pessoa, être fidèle à ce qu'ils lui évoquent : " Le jeu de Christophe m'avait terriblement frappé, tantôt dense comme les plus terribles orages, tantôt délicat et subtil, avec une façon singulière d'emplir l'espace ". Dans la première édition de l'ouvrage Pessoa avait lui-même souligné certaines syllabes, donc marqué un " rythme " - notion essentielle chez lui qui a, en permanence à l'oreille, le flux et reflux des vagues et le paysage sonore très diversifié de Lisbonne. Traducteur de surcroît, il estimait que l'audition représentait le sens du langage. Il note d'ailleurs sur une traduction de Poe : " Conforme rythmiquement à l'original "...

Le seul fait de lire au hasard un passage de ce livre est en soi une expérience saisissante. Pierrot a opéré ici une sélection personnelle ; il dit " picorer " dans Pessoa, avoir envie de se perdre dans ces pages inoubliables sur la solitude et l'abandon.
Rien ne se contredit - au contraire tout s'éclaire au travers de cette interprétation sensible, intime. Rendre compte d'une chose aussi impalpable... la tâche semblait difficile. Bercé par les changements de tons, les ruptures de la batterie, Frédéric Pierrot y parvient : on finit par entendre la voix de Pessoa derrière la chaleur, la fougue de l'acteur et la batterie de Christophe Marguet.

Malgré son physique très différent de celui de l'auteur, il habite son " personnage " avec force et passion, tout entier à la scansion, au rythme insufflé par son complice. Tous deux, on le sent, sont heureux d'être là, bien vivants, à lire et jouer sur les mots du poète dans la lumière et sous la caméra du réalisateur / producteur du projet qui cadre très près, au plus près du " work in progress ".


Auteur : Frenando Pessoa
Artistes : Christophe Marguet (Batterie) et Frédéric Pierrot (texte)




Pour Tout public
à partir de 10 ans

Spectacle Musical

Langue : Français
Durée : 60 minutes soit 01h00





Evénements associés :
Consorama par la cie ramdam
The band from new york
Les choristes
Led zep 129
Serge llado dans serge llado se mêle de ce qui ne le regarde pas...
Noémie lamour - la maillan
Sinsabores de una bata de cola
Ça sent le roussi
Voyage dans la poésie
Les sourds-doués sur un malentendu...