Un poète à New York Théâtre de l'Epée de Bois - Cartoucherie Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Un poète à new york"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre de l'Epée de Bois - Cartoucherie, 75012 Paris


- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Théâtre de l'Epée de Bois - Cartoucherie

Seul sur scène, un comédien incarne Lorca dans un voyage au coeur du N. Y. de 1929. Un regard profondément humain posé sur le délire de la modernité.

"Un poète à New York" est une lecture de poèmes donnée par Lorca sur son séjour à New York en 1929. Ce texte nous apporte les clés d'un épisode essentiel de la vie de Lorca, qui marque un tournant définitif dans sa production poétique et théâtrale. Il traverse alors une profonde crise personnelle et artistique et rapproche son écriture des mouvements d'avant-garde, qui fleurissent à Paris, et dont Dali et Bunuel lui parlent sans cesse.

Les poèmes de ce recueil donnent corps au déchirement qui habite Lorca, blessé dans son amour d'homme, mais aussi fortement impressionné par ce nouveau monde qu'il découvre: monde de "géométrie et d'angoisse", monde "frénétique et sans racines". C'est donc un portrait très personnel de" la réalité historique et sociale du New York de 1929 où d'un côté, Harlem est le théâtre de la renaissance de la culture afro-américaine, et où de l'autre côté la folie de Wall Street mène à la catastrophe. De ce texte jaillit le cri de Lorca, celui qui ramène à l'humain, celui qui appelle à l'éveil et à l'action.


Auteur : Federico Garcia Lorca
Artistes : Mario Tomas Lopez
Metteur en scène : Dolores Lago Azqueta


Quelques critiques de spectateurs :

avec 5 critiques
Plus de critiques sur Un poète à New York »

cine3002 Inscrit Il y a 7 ans 34 critiques  
Utile: Oui Non
-Or et mort, Noir et sang
8/10

Un poète à New York est basée sur une conférence - lecture de poèmes que Federico Garcia Lorca donna en 1929 lors de son séjour à New York... C'est, bien sûr, très surréaliste vu l'époque et son origine - espagnole comme Dalí et Buñuel ! Mais aux yeux d'un Latin, voir des hordes de suicidés déferler sur Wall Street suite au crash, n'est-ce pas réellement ça, qui est surréaliste ? Et tout ce foisonnement artistique - littéraire et musical - dans le Harlem voisin, toute cette proximité de coeur et de corps, cette sensualité aux accents de jazz, n'est-ce pas le Sud qui résonne dans la voix et les mots du poète ? Poète incarné par Mario Tómas López, à l'aise aussi bien en maître de cérémonie accueillant qu'en visiteur inquiet et fasciné par les contrastes du Nouveau Monde, accompagné avec justesse par les lumières et la bande-son dispensées minutieusement par Patricia Luis-Ravelo à la régie... du bel ouvrage, assurément !
# écrit le 15/12/15


alainclero75 Inscrit Il y a 4 ans 447 critiques 21  
Utile: Oui Non
-Pensées d'un poète à New-York.....
10/10

Faire comprendre le ressenti de " son Amérique " des années 30 et reconstruire son architecture et sa brutalité sociétale avec les mots justes c'est le merveilleux carnet de voyage que nous a laissé Frederico Garcia Lorca dans son impressionnant texte " Un poète à New-York . Mario Tomas Lopez nous embarque dans une Amérique passant de la grosse Pomme à la Campagne.....Pour finir à Cuba l'Espagnole ....La vraie celle du Sud! On pourrait l'écouter ....encore et encore sans jamais se lasser . Un poignant texte sans concession qu'il faut relire pour en apprécier toute la quintessence et la justesse.Allez, ce n'est pas si souvent que l'on nous offre une belle soirée de poésie et c'est chaque vendredi à 19h15 jusqu'au 18 décembre 2015 .
# écrit le 07/11/15


liz19 Inscrite Il y a 1 an 1 critique  
Utile: Oui Non
-Un Lorca visionnaire et touchant
8/10

Je connaissais ce texte de Lorca qui m'avait saisie par son actualité et sa puissance. Un Lorca frappé, aux lendemains du krach boursier de 1929, par la ville moderne où se côtoient la grande misère et la richesse la plus outrageante. Le bouillonnement de New York et tous les peuples qui y gravitent, avec ces inégalités si marquées. Un comédien seul en scène porte cette parole si personnelle de Lorca : tantôt exalté par ce qu'il découvre, tantôt perdu et bouleversé par les injustices et drames qu'il rencontre durant ce séjour. Une simplicité très appréciable qui nous rend ce texte, dense dans son propos et sa poésie, très accessible et vivant. On est comme accueillis dans la chambre du poète qui nous partage sentiments et pensées. Les musiques aux accents jazz finissent de nous embarquer dans ce voyage outre-Atlantique. Un beau moment !
# écrit le 26/10/15


laila35 Inscrite Il y a 2 ans 1 critique  
Utile: Oui Non
-Excellent
8/10

Sans rien (une chaise, une table, un verre de vin) le comédien nous emmène dans un voyage qui traverse le temps et l'océan, mais aussi ailleurs, dans des paysages oniriques qui pourtant disent tellement de ce qui nous arrive aujourd'hui. Puis, tout d'un coup, Louis Amstrong. Puis,la campagne américaine paisible et absurde avec son banjo. Puis des images de glace et de mort de Wall Street... C'est dense et on arrive pourtant à suivre ... et certains passages reviennent, quelques jours après. Un grand plaisir et une découverte d'un Lorca différent de celui que je connaissais: celui de la Casa de Bernarda Alba, de l'Espagne profonde, les femmes en noir ... ici parait moderne, joueur, poignant, très beau. Un dernier mot: Bravo!
# écrit le 08/10/15


# ce symbole signifie "signaler au modérateur"
Vous aussi, donnez votre avis:


Pour Tout public
à partir de 14 ans

Lecture / Poésie / Contes

Langue : Français
Durée : 60 minutes soit 01h00





Evénements associés :
Sous peine de poursuite
Histoires de mensonges
Léon bloy
La mariane
Les petits contes de la crypte
Le chant des ombres
Qu'attendent les orages ?
Chant de lumière
Carte blanche à kerry james : a fleur de mots
Skald le silence hurlé - la dernière asso