Annabelle Bonnéry : Two, seul Chaillot - Théâtre National de la Danse / Salle Gémier Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Annabelle bonnéry : two, seul"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Annabelle Bonnéry : Two, seul

de Annabelle Bonnéry
Théâtre National de Chaillot, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Chaillot - Théâtre National de la Danse / Salle Gémier

Dans Two, seul, la chorégraphe - qui a marqué notamment les compagnies de Jean-Claude Gallotta et de Maguy Marin en tant que danseuse – dialogue avec l'Afrique, couchée sur un lit de briques.

Dans la dynamique des différents projets, ateliers de formation, rencontres et créations menés depuis 2012 au Burkina Faso, la chorégraphe Annabelle Bonnéry (déjà venue à Chaillot avec Exquises en 2012) poursuit son échange avec les cultures autres que la sienne. Pour sa nouvelle pièce, Two, seul, elle laisse émerger une pluralité de paroles.
Elle a réuni une équipe de bâtisseurs, parmi lesquels on retrouve le contre-ténor congolais Serge Kakudji (vu dans le Coup fatal d'Alain Platel présenté à Chaillot en 2015) qui revisite le Stabat Mater de Vivaldi et l'interprète.

En solo puis dans un duo qu'elle chorégraphie pour Núria Navarra Vilasaló et Romual Kabore, elle prend la température de la Terre : " Elle me renvoie à des images d'Afrique, notamment à travers nos premières expériences au Burkina Faso : la couleur, la poussière, ses textures sèches ou humides. Elle me renvoie également à l'écomatériau de construction en Occident. J'aimerais laisser transparaître ces deux approches et laisser divaguer les sensations dans un jeu entre ces deux mondes. " M-C. V.







Danse contemporaine

Langue : Français
Durée : 60 minutes soit 01h00





Evénements associés :
Un poyo rojo
Territoire abîme + vigyanbhairav : dans les profondeurs de l'excitation
Penzum
Chroniques formosanes
Strangers in me
Kaspar c'est moi !
En attendant de vivre
Kibbutz ballet
Et les oiseaux...
Period