Le journal d'une femme de chambre Théâtre Montmartre Galabru Affiche

Séances selon les jours

17h30
Décembre
DiLuMaMeJeVeSa
16
17181920212223
24252627282930
Janvier 2018
DiLuMaMeJeVeSa
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
Le journal d'une femme de chambre
du samedi 16 décembre 2017
au samedi 27 janvier 2018
  Réduction
 


Pour être informé des prochaines dates pour "Le journal d'une femme de chambre"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


réduction
 
Dès 10,00€/pers
18,00€
+ Frais 0€95/pl
jusqu'à -44%

Le journal d'une femme de chambre

Théâtre Montmartre Galabru, Paris

Est-ce vraiment de ma faute ce qui m'arrive ? Peut-être !

Célestine, une femme de chambre nouvellement engagée dans une propriété bourgeoise en Normandie, se révèle, aux côtés de Marianne et Louise, également femmes de chambre, par ses revendications d'une absolue modernité. Sur un fond de précarité, de lutte des classes et de quête incessante d'amour, toutes trois sont entraînées entre chants bretons et Offenbach. Lors d'une nuit de confessions, elles se livrent à un jeu dangereux.

L'espace de jeu est restreint de manière à souligner l'atmosphère oppressante du spectacle. Une intimité se crée ainsi entre les actrices et les spectateurs. Toutefois cet espace s'ouvre et s'élargit aux chorégraphies, laissant ainsi aux corps la possibilité d'une renaissance.
La musique, le chant et la danse, telles des clairières lumineuses au sein d'une forêt étouffante, oasis de poésie, contrastent avec la noirceur du propos et donnent aux spectateurs l'échappatoire nécessaire pour poursuivre le voyage.
La création lumière du plasticien Dominik Doulain apporte à la dramaturgie un visuel centré sur la présence sensible des corps et des visages, par des cadrages resserrés et lumineux sur une scène plutôt sombre.
La religion omniprésente s'incarne aussi par le crucifix central et la précarité des conditions de vie des personnages est suggérée par la sobriété du décor aux couleurs unies.

Le Saviez-vous ?
Spectacle nommé aux P'tits Molières 2017
Patricia Piazza-Georget est nommée au P'tits Molières pour le prix de la meilleure comédienne dans un premier rôle pour son interprétation du spectacle Le journal d'une femme de chambre.


Auteur : Octave Mirbeau
Artistes : Patricia Piazza-Georget, en alternance : Emma Brest et Cécile Carton
Metteur en scène : Patricia Piazza-Georget

Prochaine Séance disponible:
Samedi 16 Déc. 2017 à 17h30

Quelques critiques de spectateurs :

Note des internautes :
9/10
4,5 avec 35 critiques
Bravo
93% Bien
4% Moyen
4% Décu
0%
Plus de critiques sur Le journal d'une femme de chambre »

cimmerii Inscrit Il y a 6 ans 3 critiques  
Utile: Oui Non
-Cet autre théâtre de la cruauté...
9/10

A travers Célestine défile toute une série de personnages campant la noirceur humaine et sociétale qu'Octave Mirbeau décrit si férocement dans ses contes cruels. En contrepoint, ces ritournelles bretonnantes de chorégraphies qui entrainent le spectateur dans cette course sépulcrale. Merci aux deux interprètes - l'une comédienne, l'autre danseuse -, c'est fort, ça fait mal que cette évocation d'un XIXe siècle meublé de terreur et d'injustice.
# écrit Mercredi , a vu cet évènement avec BilletReduc.com


34luc Inscrit Mardi 1 critique  
Utile: Oui Non
-Une claque théâtrale
10/10

Je suis venu à Paris pour voir du vrai théâtre, j'ai été servi. Cette pièce m'a hanté tout le week-end. Patricia Piazza Georget est époustouflante ! Pendant un peu plus d'une heure, on est emporté dans un 19e siècle sombre. On ne peut que compatir aux malheurs de cette pauvre Celestine. Quand à sa partenaire Emma Brest, elle apporte de la fraîcheur et de l'espoir. Un spectacle joué avec une rare justesse et qui vous prends aux tripes.
# écrit Mardi


Mimoune Inscrite Il y a 2 semaines 1 critique  
Utile: Oui Non
-À voir, vraiment
10/10

Une mise en scène épuré avec un soupçon d'originalité et une pincée de folie, juste ce qu'il faut pour nous transporter. L'interprétation de Patricia Piazza est impressionnante, elle interprète chaque personnage avec une intensité qui vous fera passer du rire aux larmes en un instant. Emma Brest quand a elle, apporte douceur, grâce, et légèretés. Ce qui appui la différence d'âge des personnages: l'un abîmé par la vie, l'autre encore naïf. Les deux comédiennes font preuve d'une très belle justesse. Une pièce qui mérite vraiment le détour !
# écrit Il y a 2 semaines


Rafa88 Inscrit Il y a 1 an 2 critiques  
Utile: Oui Non
-Sombre et sublime !
10/10

La performance laisse sans voix et il faut quelque temps pour s'en remettre. Le personnage de Célestine nous fait sombrer avec elle. On a l'impression de voir sa vie et ses traumatismes défiler sous nos yeux. Son désespoir bascule dans la folie et la schizophrénie. Les passages dansés, d'une grâce rare, permettent des respirations. La pièce est intelligemment mise en scène. Bravo !!!
# écrit le 29 Octobre


Mariedo61 Inscrite Il y a 1 mois 1 critique  
Utile: Oui Non
-Si sombre mais si charmant
10/10

Je suis venue samedi voir la pièce. Les deux actrices nous emportent dans une histoire qui pourrait être celle de beaucoup de femmes. Patricia Piazza à revisité ce classique dans une mise en scène sobre qui laisse place aux émotions pures et parfois même presque trop prenantes. Mais les moments de danse sont là pour nous permettre de respirer. Cette pièce mérite le déplacement !
# écrit le 08 Novembre


Luujien Inscrit Il y a 2 mois 1 critique  
Utile: Oui Non
-Noir et prenant
10/10

Patricia Piazza interprète la femme de chambre et les autres personnages auxquels elle a eu à faire pendant sa vie avec une intensité et une maîtrise qui nous immergent dans ce récit noir. À cela s'ajoute le jeu de lumières qui nous plonge encore plus dans cette ambiance sombre. Les deux autres comédiennes apportent de la beauté à cette mise en scène avec la danse, le chant et leur jeunesse insouciante qui contraste avec le personnage principal. Bravo !
# écrit le 30 Septembre


ELLY Inscrite Il y a 13 ans 115 critiques 2  
Utile: Oui Non
-très bien joué
8/10

La mise en scène originale avec danse permet de supporter les détails horribles de l'histoire. A voir absolument. Patricia Piazza est extraordinaire. Nous étions 3 amies à apprécier
# écrit le 09 Juillet , a vu Le journal d'une femme de chambre,Les Déchargeurs - Salle Vicky Messica Paris avec BilletReduc.com


maimon Inscrite Il y a 5 ans 1 critique  
Utile: Oui Non
-le journal d'une femme de chambre
10/10

Patricia Piazza a une palette de jeu extraordinaire, et elle nous fait voyager dans des portraits aux traits terribles avec une force et une émotion rare. Elle est tout simplement magnifique....
# écrit le 30 Juillet


# ce symbole signifie "signaler au modérateur"
Vous aussi, donnez votre avis:


Pour Tout public

Comédie dramatique

Thématique :
Grands Auteurs Classiques

Langue : Français
Durée : 80 minutes soit 01h20

Lieu:
Théâtre Montmartre Galabru
Théâtre (~ 94 places)
4 rue de l' Armée d'Orient
75018   Paris
Plan d'Accès

» Réservez votre Parking à Proximité

Région : Paris - Ile de France - (75)




Dans la même salle :


Evénements associés :
La petite soldate
Folles
Borderline
Hôtel feydeau
Le repas des fauves
Repas froid
Merci d'être passée
Boobs
Simone de beauvoir - le castor : on ne naît pas femme, on le devient
À la vie, à la mort (où il est question d'un fou)