C'est (un peu) compliqué d'être l'origine du monde Agora Affiche

Séances selon les jours

20h30
Mars 2018
DiLuMaMeJeVeSa
30
C'est (un peu) compliqué d'être l'origine du monde
le vendredi 30 mars 2018
  Réduction
Tarif Exceptionnel


Pour être informé des prochaines dates pour "C'est (un peu) compliqué d'être l'origine du monde"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


réduction
Tarif Exceptionnel
Dès 10,00€/pers
15,00€
+ Frais 0€95/pl
jusqu'à -33%

C'est (un peu) compliqué d'être l'origine du monde

Agora, Bonneville

Suis-je si égoïste ? Une sorcière ? Une mauvaise mère ? Les Filles de Simone explosent le mythe sacralisé du bonheur maternel avec finesse et humour !

Chloé fait un test de grossesse. Tiphaine pique une crise de nerfs. Les deux femmes sont prises dans le tourbillon d'un changement de vie immédiat, définitif. Être mère, quelle catastrophe ! En une succession de tableaux crus et hilarants, elles traversent les affres de la maternité. Douleurs et ravissements, injonctions contradictoires de la mère, du patron, du gynéco, de la diététicienne... elles recensent tout ce qu'elles ont vécu et entendu.

Les comédiennes plongent avec un culot libérateur dans ce grand chaos et posent de vraies questions, avec une énorme dose d'humour et d'autodérision. Excellentes, elles nous font redécouvrir les fantasmes et les tabous de la maternité dans un spectacle que tout le monde devrait voir !

Par Les Filles de Simone




Prochaine Séance disponible:
Vendredi 30 Mars 2018 à 20h30



Pour Tout public de 15 ans jusqu'à 90 ans

Comédie

Thématique :
Humour

Langue : Français
Durée : 70 minutes soit 01h10

Lieu:
Agora
Salle de spectacle (~ 407 places)
42 Avenue de la Gare
74130   Bonneville
Plan d'Accès



Région : Lyon - Rhône Alpes - (74)




Dans la même salle :


Evénements associés :
L'aristo du coeur
Un fil à la patte
Non à l'argent ! avec claire nadeau et pascal legitimus
Ils viennent de brodouai !
Je veux voir mioussov
Chérie, j'ai invité mon ex !
Libéréeee divorcéee
Namasté
Aux premières loges
L'un n'empêche pas l'autre