En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

En allant a Saint Ives Théâtre de Cachan - Jacques Carat Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "En allant a saint ives"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre Marigny - Salle Popesco, 75008 Paris
Théâtre de Cachan - Jacques Carat, 94230 Cachan

En allant a Saint Ives

de Lee BLESSLING Traduction François BOUCHEREAU , mis en scène par Béatrice AGÉNIN Assistée de Jean MOURIERE

Théâtre de Cachan - Jacques Carat, Cachan

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
une pièce grave, captivante etdouloureuse dans laquelle se rencontrent deux femmes que tout oppose en apparence.

L'une est en deuil d'un fils, l'autre veut assassiner le sien, devenu tyran d'un petit pays africain. Cora est blanche et vit en Angleterre pour fuir la violence des grandes villes américaines, Mary est noire et vient d'un pays encore meurtri par la colonisation.

Confrontation entre deux femmes, meurtries dans leur vie de mère, que tout oppose en apparence. Deux cultures, deux sensibilités s'affrontent.

Si la femme a des droits nouveaux dans l'Histoire de l'humanité, celui d'avorter par exemple, elle reste celle dont la chair est accrochée à l'enfant. Que ressent la mère d'un homme qui tue des milliers de gens ? Est-elle fière d'avoir donné la vie ? Participe-t-elle au crime ?

Lee Blessing pose des questions sur le monde d’aujourd’hui en abordant ce sujet avec une écriture simple qui touche au coeur. Un thriller psychologique allié à l'intelligence du propos.

Mary : "Je suis celle qui est venue à Saint Ives. Personne d’autre ne l’aurait fait. Je suis celle qui peut vous aider à tuer le monstre qui est dans votre cœur. Je suis votre espoir. Je suis votre honneur. Je suis votre vengeance."(Acte 1, scène 2)




Quelques critiques de spectateurs :

Note des internautes :
9/10
4,5 avec 10 critiques
Bravo
100% Bien
0% Moyen
0% Décu
0%
Plus de critiques sur En allant a Saint Ives »

@446301 Inscrit depuis longtemps 4 critiques
Utile: Oui Non
-Hou lala
9/10

magnifiques comédiennes: j'y suis allée pour béatrice Agenin et sa partenaite est aussi formidable...Le texte est fort.BRAVO...
# écrit le 19/12/06


feddy Inscrite Il y a 15 ans 51 critiques  
Utile: Oui Non
-Excellent
9/10

Allez y, cette pièce réunit tout ce qu'on attend : qualité de jeu des acteurs, forte émotion, décors de qualité... on ne voit pas le temps passer.
# écrit le 20/11/06 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com


perQuem Inscrit Il y a 13 ans 3 critiques  
Utile: Oui Non
-Aux tripes !
10/10

C'est au niveau des tripes, et à celui-là seulement, que le spectateur est engagé à revisiter féminité et maternité, logique et diversité, éthique et transculturalité. Le terme "spectateur" s'applique-t-il encore vraiment ? Abondance ne saurait nuire à qui se sent libre d'entendre ! Non pas "à voir", mais "y être" !
# écrit le 24/11/06


jp Inscrit Il y a 16 ans 4084 critiques 194  
Utile: Oui Non
-Aller au Marigny
9/10

C'est du bon théâtre intimiste ou les rapports entre personnes se tissent au gré des événements. Une mise en scène de qualité met en valeur les bons comédiens qui nous amènent dans ce tourment humaniste. A voir.
# écrit le 19/10/06


edwige Inscrite Il y a 13 ans 2 critiques  
Utile: Oui Non
-Ne ratez pas "En allant à Saint Ives"
10/10

Magistrale interprétation d'un texte fort et émouvant. Une heure et demie de très beau et très grand théâtre. Courrez y vite.
# écrit le 19/10/06


@356648 Inscrit depuis longtemps 364 critiques 4
Utile: Oui Non
-En allant à Saint Yves
9/10

Magnifique interprétation au suspense psychologique mené par deux comédiennes, Béatrice Agenin et Yane Mareine, dans le rôle de deux mères l’une étant en deuil de son fils, l’autre voulant assassiner le sien.
# écrit le 13/10/06


@440366 Inscrit depuis longtemps 1 critique
Utile: Oui Non
-En allant à Saint ives,
10/10

Je remercie la critique de Pariscope pour l’article paru Mercredi 18/10. Grâce à sa critique sur « En allant à Saint Ives », j’ai passé un moment de théâtre comme ça ne m’était pas arrivé depuis « Une bête sur la Lune ». En allant à Saint Ives, j’ai pris un vrai coup de poing à l’estomac. Ces paroles de femmes sur le monde tel qu’il est aujourd’hui, tel qu’il est depuis la nuit des temps, avec ses violences, avec sa folie, avec ses questions sur notre responsabilité individuelle, peut-être sur notre propre lâcheté, tant il est facile de se réfugier derrière les normes socialement admises, ce texte, et la façon magistrale que ces deux comédiennes ont de nous le faire entendre, n’a pas fini de résonner en moi.
# écrit le 23/10/06


@440363 Inscrit depuis longtemps 1 critique
Utile: Oui Non
-Bouleversant
9/10

Si vous aimez être ému aux larmes courrez vite voir ce petit bijou qu’est « En allant à saint Ives ». Ces deux personnages de femmes, l’une blanche, l’autre noire, blessées dans leur chair, s’affrontent avec une telle force, avec de tels arguments que vous en restez scotchés à votre fauteuil durant tout le spectacle. Elles sont interprétées avec une grande générosité par Béatrice Agenin et par Yane Mareine. Et les thèmes abordés dans cette pièce nous touchent sur des points sensibles dans notre rapport au monde d’aujourd’hui, élevant le débat au niveau de la tragédie. Bouleversant.
# écrit le 23/10/06


# ce symbole signifie "signaler au modérateur"
Vous aussi, donnez votre avis:


Pour Tout public

Théâtre dramatique

Langue : Français
Durée : 105 minutes soit 01h45





Evénements associés :
Sodome ma douce
Les justes
Enracinés
Les maux bleus
Stück plastik
L'otage
Une histoire vraie
Bajazet, en considérant le théâtre et la peste
La controverse de valladolid
Penthésilée