Le Canard sauvage | Théâtre National de la Colline - Grand Théâtre | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Le Canard sauvage Théâtre National de la Colline - Grand Théâtre Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Le canard sauvage"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Le Canard sauvage

de Henrik Ibsen , mis en scène par Stéphane Braunschweig

Théâtre National de la Colline, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Théâtre National de la Colline - Grand Théâtre

Un face-à-face entre Gregers l'idéaliste, qui veut rétablir la vérité dans le monde et Hjalmar, qui a choisi le confort de la compromission et du "mensonge vital"...

Ici on retrouve les contradictions chères à Ibsen.
Mais elles s'enflamment ici avec une violence meurtrière, scandaleuse.
Plus ambigu que jamais, Ibsen renvoie dos à dos les adversaires, et fait trembler le réalisme de sa pièce.

Pour Stéphane Braunschweig, la pièce dévoile la précarité des bases sur lesquelles se construisent nos existences normales et la fragilité des édifices – de vie, de rêve ou de pensée – par lesquels elles se protègent




Quelques critiques de spectateurs :

Note des internautes :
9/10
4,5 avec 8 critiques
Plus de critiques sur Le Canard sauvage »

Laa06 Inscrite Il y a 8 ans 21 critiques  
Utile: Oui Non
-Glacé
8/10

Le texte n'est pas d'une franche gaité mais la distribution ,l'interprétation le décor, la mise en scène sont parfaites on sort bouleversé
# écrit le 22/03/14 , a vu Le Canard sauvage,Théâtre National de la Colline - Grand Théâtre Paris avec BilletReduc.com


Lycou Inscrite Il y a 5 ans 1 critique  
Utile: Oui Non
-Très belle soirée
8/10

Mise en scène parfaite mettant en valeur la pièce très bien interprétée malgré la tristesse du thème
# écrit le 09/02/14 , a vu Le Canard sauvage,Théâtre National de la Colline - Grand Théâtre Paris avec BilletReduc.com


Nova1 Inscrite Il y a 6 ans 32 critiques 2  
Utile: Oui Non
-Excellent
10/10

Excellente pièce. Le sujet est toujours d'actualité. Est-ce que toutes les vérités sont bonnes à dire? Et le mensonge n'est-il pas utile dans la vie? Les acteurs jouent bien, la salle est pleine et c'est bien mérité.
# écrit le 22/01/14 , a vu Le Canard sauvage,Théâtre National de la Colline - Grand Théâtre Paris avec BilletReduc.com


Marculf Inscrit Il y a 13 ans 1407 critiques 88  
Utile: Oui Non
-Plénitude
10/10

Ce sentiment de plénitude est dû au chef d'oeuvre d'Ibsen, et au travail de toute l'équipe du spectacle. La pièce est dure, mais elle est pleine d'humanité. Stéphane Braunschweig est particulièrement inspiré lorsqu'il met en scène le maître norvégien. Tous les comédiens participent à cette grande réussite, même si j'avais l'impression que Claude Duparfait en faisait un peu trop, dans le côté spécial de son jeu. Luce Mouchel apporte sa personnalité et son décalage dans ses courtes apparitions. Chloé Réjon est sobre, et le "docteur" Christophe Brault apporte un peu d'air... L'émotion est présente, et va crescendo. Les 2 heures 30 passent sans qu'on s'en aperçoive.
# écrit le 15/01/14


CATcroissy-seine Inscrite Il y a 9 ans 6 critiques  
Utile: Oui Non
-Bon moment
8/10

Bon moment de théâtre
# écrit le 15/01/14


# ce symbole signifie "signaler au modérateur"
Vous aussi, donnez votre avis:


Pour Tout public

Théâtre contemporain

Thématique :
Grands Auteurs Classiques

Langue : Français




Evénements associés :
Je ne me souviens pas
Un rêve
Sarah doraghi dans je change de file
Microthéâtre en anglais
Le tartuffe
La machine de turing
On est jamais ici qu'un peu nulle part
Je m'en vais mais l'État demeure
Ma vie - 3ème partie
Le portefeuille