Critiques et Avis Lettres à Nour | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Lettres à Nour Théâtre Antoine Affiche

Séances selon les jours

19h00

Places disponibles :

Novembre
DiLuMaMeJeVeSa
222324
252627282930
Décembre
DiLuMaMeJeVeSa
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
Lettres à nour
du jeudi 22 novembre 2018
au samedi 29 décembre 2018


Pour être informé des prochaines dates pour "Lettres à nour"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Dès 22,00€/pers Frais de Réservation
inclus

1 critique

Afficher toutes les critiques sur Lettres à Nour>>



Gauvain dln Inscrit Il y a 5 ans 1 critique  
Utile: Oui Non
-Lettre à Nour
8/10

Des choix esthétiques peut être pas les plus appropriés, une certaine rigidité et stagnation est en place à première vue, le choix de la lecture de lettres entraîne inévitablement une certaine précipitation dans la diction, mais toute impression de ce genre est rapidement dissipée par un texte puissant et surtout par l'interprétation incroyable et juste de ces deux acteurs que sont Lou de Laâge et Charles berling. On passe d'une confiance en soi, en ses idées, à une remise en question et à une fragilité déstabilisante. Le jeu de lou de Laâge, d'une belle sensibilité, provoque une grande empathie et on ne peut que vouloir pleurer avec elle sur le sort de son personnage. L'émotion est au centre de ce dialogue qui semble être de sourd au début. Les différents propos au sujet de la religion, de l'islam et de l'histoire de deux cultures, bien qu'ayant un impact violent grâce au réalisme de ceux-ci, deviennent alors dérisoires face à cette relation père-fille, l'amour qui peut unir des êtres d'une même famille, coupés physiquement et intellectuellement par la bêtise de la certitude. Je remercie Rachid Benzine pour son oeuvre qui est loin d'être naïve et innocente, qui a su trouvé le ton juste et beau pour nous parler d'un sujet qui nous fait généralement plus crier de colère et de haine que de désespoir et d'amour. Et je remercie Lou de Laâge et Charles berling pour leur talent qu'ils nous ont, une fois de plus, prouver pour notre plus grand plaisir.
# écrit le 13 Février


# ce symbole signifie "signaler au modérateur"
Vous aussi, donnez votre avis: