En se couchant, il a raté son lit | Théâtre Gérard Philipe | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

En se couchant, il a raté son lit Théâtre Gérard Philipe Affiche © Serge Bloch


Pour être informé des prochaines dates pour "En se couchant, il a raté son lit"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre Gérard Philipe, 93200 Saint Denis

En se couchant, il a raté son lit

de Daniil Harms , mis en scène par Lilo Baur, Jean-Yves Ruf

Théâtre Gérard Philipe, Saint Denis

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Théâtre Gérard Philipe

Les textes de Daniil Harms sont des petits trésors d'humour, vifs et cruels. Le titre du spectacle en témoigne.

Pourtant, si l'on plonge dans la biographie de cet auteur, on ouvre en même temps l'une des pages les plus sombres de l'histoire du XXe siècle. Poète proche du peintre Kazimir Malevitch et cofondateur de l'Oberiou, dernière organisation littéraire de gauche en Russie soviétique avant l'avènement d'une censure totale, né en 1905 et mort de faim pendant le siège de Leningrad en 1942, Daniil Harms a connu un destin heurté, marqué par la grande confusion de son époque. Harms n'a pas eu le temps de se faire connaître avant de se voir interdire toute publication. Il n'a vu paraître de son vivant que deux courts poèmes (en 1926 et 1927). Réhabilité en URSS en 1956, il reste aujourd'hui méconnu en France, malgré une oeuvre étonnante, mêlant le tragicomique à l'absurde, maniant la forme courte – poésie, théâtre et prose – dénonçant, par l'humour et le non-sens, la violence et la monstruosité de son temps.

Lors d'un stage mené il y a deux ans au TGP, les metteurs en scène Lilo Baur, Jean-Yves Ruf et Jean Bellorini avaient choisi ces écrits. Le résultat en quelques jours avait tenu de belles promesses. De ce laboratoire est né le désir de poursuivre le travail et de s'associer. Les saynètes s'enchaînent, très physiques, rythmées, précises. On y voit des chutes, des exactions impunies, des vaudevilles tragiques. La musicalité de la langue, la truculence des personnages, les répétitions, les accélérés et les ralentis composent l'ensemble en une symphonie cruelle. Le groupe de sept comédiens et un musicien – belle équipe aux caractères sensibles et rugueux – se jettent à corps perdu dans ce tourbillon de mots. Poètes prêts à en découdre et à combattre l'arbitraire par le rire.






Pour Tout public

Théâtre dramatique

Langue : Français
Durée : 75 minutes soit 01h15





Evénements associés :
L'amour est la gloire
L'étrange cas du dr jekyll et de mr hyde
Orphelins
La brisa
Penthésilée
Savannah bay théâtre de l'orme
Stück plastik
La métamorphose
Les maux bleus
Ada/ava