Manque + 4.48 Psychose | Théâtre des Clochards Célestes | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.



Pour être informé des prochaines dates pour "Manque + 4.48 psychose"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre des Clochards Célestes, 69001 Lyon

Manque + 4.48 Psychose

de Sarah Kane , mis en scène par Amine Kidia

Théâtre des Clochards Célestes, Lyon

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Théâtre des Clochards Célestes

Peut-être le meilleur antidote contre la désillusion...

Présenter Manque (1998) et 4.48 Psychose (1999) en diptyque est l'occasion de plonger au coeur de l'évolution de l'écriture de Sarah Kane. Dans ses deux derniers textes, les viols, mutilations ou actes de cannibalisme laissent place aux émois de l'âme.
C'est la douleur du manque qui s'exprime dans une écriture incisive, exigeante et novatrice pour son époque. C'est par un théâtre de la voix, portés par des corps souffrants, que nous parvient la cruauté. Cette souffrance intérieure, enfin extériorisée, finit par interrompre l'isolement et nous faire vivre une expérience qui parle intrinsèquement d'amour.

Chez Sarah Kane, une lumière jaillit toujours au milieu des ténèbres ; son théâtre est porteur d'espérance, malgré sa noirceur de prime abord.






Pour Tout public
à partir de 14 ans

Théâtre contemporain

Thématique :
Grands Auteurs Contemporains

Langue : Français
Durée : 90 minutes soit 01h30





Evénements associés :
Méduse
Légère en août
La ronde
Les fougères crocodiles
Rosa de la peur à l'amérique
La dama boba ou celle que l'on trouvait idiote
Au nom du père, du verre... et paf par terre !
La vie automatique
Et pourtant c'est la veille de l'aurore
Où les coeurs s'éprennent