Les absorbeurs de douleur - Ou les beaux jours du racisme ordinaire | Le Colombier | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Les absorbeurs de douleur - Ou les beaux jours du racisme ordinaire Le Colombier Affiche © Joël Peter Witkin


Pour être informé des prochaines dates pour "Les absorbeurs de douleur - ou les beaux jours du racisme ordinaire"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Le Colombier, 93170 Bagnolet

Les absorbeurs de douleur - Ou les beaux jours du racisme ordinaire

de Gilles Sampieri , mis en scène par Gilles Sampieri

Le Colombier, Bagnolet

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :

" Les absorbeurs de douleur " sont des personnages atypiques et associaux lâchés au sein d'une administration kafkaïenne.

Sept intervenants errants et passionnés de solutions sur la scène humanitaire, poursuivant et reproduisant, en Afrique, les logiques d'intégrations ou de rejets qui ont présidé la violence de leur vie.

Anciens médecins, artistes, sportifs, chercheurs, infirmiers, journalistes... Des candidats de toutes origines, élus comme représentants et porteurs de projets occidentaux pour une Afrique nouvelle.
Dans le labyrinthe d'une étrange mission humanitaire, ce voyage par l'absurde oppose le racisme ordinaire à nos visions contemporaines de la charité.






Pour Tout public de 7 ans jusqu'à 90 ans

Théâtre contemporain

Langue : Français
Durée : 75 minutes soit 01h15





Evénements associés :
Nature morte - polar
Le misanthrope
Goupil
Un toit sur la mer
Cherchez la faute !
Objectif première dame
La double inconstance (ou presque)
Après une si longue nuit
La route de soi
Antigone