T'écrire c'est te lire à l'envers | Centre Wallonie-Bruxelles | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

T'écrire c'est te lire à l'envers Centre Wallonie-Bruxelles Affiche © © © J.Feldine - doc. AML - fonds D. Rolin

Séances selon les jours

20h00
Novembre
DiLuMaMeJeVeSa
19
T'écrire c'est te lire à l'envers
le lundi 19 novembre 2018
  Réduction
 


Pour être informé des prochaines dates pour "T'écrire c'est te lire à l'envers"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


réduction
 
Dès 3,00€/pers
5,00€
Frais de Réservation
inclus
jusqu'à -40%

T'écrire c'est te lire à l'envers

Centre Wallonie-Bruxelles, Paris

Fragments de la correspondance entre Dominique Rolin et Philippe Sollers, publiée aux éditions Gallimard.

Lecture par Marianne Basler et Xavier Gallais

Qu'est-ce qu'aimer ? C'est à ceux qui, à force de se la poser, croyaient cette question sans réponse que ces lettres sont avant tout destinées. Les sceptiques de l'amour, en quelque sorte. Ne le sommes-nous pas tous d'une manière ou d'une autre ?

Quand ils se rencontrent en 1958, Dominique Rolin a quarante-cinq ans, Philippe Sollers, vingt-deux. Il est l'auteur d'un récit et d'un roman remarqués, elle a publié en 1942 son premier roman qui a reçu le prix Fémina en 1952 et dont elle intègre le jury peu après. L'attirance est immédiate et réciproque. Cette différence d'âge, impensable semble-t-il à cette époque, scelle une sorte de pacte entre les amants, celui de la clandestinité. Ils ne se montreront jamais ensemble et, mis à part quelques initiés, personne ne se doutera de la nature et de la force de leur relation.

Est-ce à dire que ce bonheur secret se déploie tel un long fleuve tranquille ? On voudrait tant le croire. Ces lettres nous montrent pourtant qu'une telle plénitude est impensable sans la souffrance qui serait son corollaire obligé.

Les lettres réconcilient présence et absence. Dans leur matérialité, elles sont bien davantage qu'un signe adressé par l'autre, elles représentent sa présence vivante. " Il faudrait tenter de décomposer les phases de ce mouvement, la montée, l'orgasme de la lettre. En réalité, c'est entièrement dans l'écriture que nous nous touchons le mieux... ".

Marianne Basler et Xavier Gallais prêtent leurs voix à ces deux amants épistolaires, à travers un choix des lettres de Dominique Rolin et de Philippe Sollers dont les deux premiers volumes, conçus et présentés par Frans de Haes (lettres de Philippe Sollers) et Jean-Luc Outers (lettres de Dominique Rolin) ont été publiés par les éditions Gallimard.

La lecture est suivie d'une rencontre avec Jean-Luc Outers.



Prochaine Séance disponible:
Lundi 19 Nov. 2018 à 20h00



Pour Tout public

Lecture / Rencontre / Conférence / Masterclass

Langue : Français
Durée : 60 minutes soit 01h00

Lieu:
Centre Wallonie-Bruxelles
Théâtre (~ 164 places)
46 rue Quincampoix
75004   Paris
Plan d'Accès

» Réservez votre Parking à Proximité

Région : Paris - Ile de France - (75)




Dans la même salle :


Evénements associés :
Conférence gesticulée : inculture(s) 2 - et si on empêchait les riches de s'instruire plus vite que les pauvres ? une autre histoire de l'éducation
Conférence gesticulée : un pavé dans la bulle
Confexpo - as above so below / sur la terre comme au ciel
Picasso. bleu et rose
En chairs et en textes
Conférence de noëlle benhamou "maupassant et le théâtre"
Confexpo autour de l'exposition ap2
Un auteur, un compositeur
Confexpo autour de l'exposition many worlds, many minds
Les magiciennes d'ose