Le Cri de l'Araignée | Théâtre Darius Milhaud | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Le Cri de l'Araignée Théâtre Darius Milhaud Affiche © Antoine Legrand

Séances selon les jours

21h00
Janvier
DiLuMaMeJeVeSa
28
Le cri de l'araignée
le lundi 28 janvier 2019
  Réduction
Tarif Prévente


Pour être informé des prochaines dates pour "Le cri de l'araignée"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


réduction
Tarif Prévente
Dès 10,00€/pers
12,00€
jusqu'à -16%

Le Cri de l'Araignée

de Vincent Auer , mis en scène par Vincent Auer

Théâtre Darius Milhaud, Paris

Vie d'un jeune écrivain, entre passé, présent et avenir.

Certaines personnes comprennent, d'autres non. Beaucoup font, très peu savent.
Puis il y a ceux qui ne cherchent même plus, tant Tout leur paraît acquis. La vie se poursuit alors sans réelle direction, sans profondeur permettant de se définir.
Est-ce grave ?

Cette pièce est un fragment de la vie, d'un humain perdu, une araignée sans toile.



Prochaine Séance disponible:
Lundi 28 Janv. 2019 à 21h00



Pour Tout public
à partir de 12 ans

Théâtre contemporain

Langue : Français
Durée : 90 minutes soit 01h30

Lieu:
Théâtre Darius Milhaud
Théâtre (~ 65 places)
80, allée Darius Milhaud
75019   Paris
Plan d'Accès

» Réservez votre Parking à Proximité

Région : Paris - Ile de France - (75)




Dans la même salle :
» Tous les evènements Théâtre Darius Milhaud

Evénements associés :
Kachtchanka
L'ami joseph suivi de les joseph
Othello
Autobiographie d'une clowne
Je me suis fait prendre par l'orage
Libres, enfin...?
Le miroir déformant
Sortie d'usine
Samo a tribute to basquiat
Le paradis c'est l'enfer, les amis en plus