Héritage et lumières : Hommage à Robert Casadesus | La chapelle expiatoire | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Héritage et lumières : Hommage à Robert Casadesus La chapelle expiatoire Affiche © catherine pierron


Pour être informé des prochaines dates pour "Héritage et lumières : hommage à robert casadesus"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
chapelle expiatoire, 75008 Paris

Héritage et lumières : Hommage à Robert Casadesus

La chapelle expiatoire , Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
Soirée organisée avec le soutien de Madame Thérèse Rawson-Casadesus Ensemble A-letheia et Léo Marillier

Johannes Brahms : Sextuor n.2 en sol majeur op.36
Robert Casadesus (1899-1972), Septuor pour cordes op.64 (1961)
Arnold Schönberg : la Nuit Transfigurée op.4

Petit-fils de Luis, patriarche de la famille Casadesus originaire d'Espagne, Robert Casadesus est un des pianistes les plus importants du XXe siècle, représentant de la " tradition française " de la clarté et du " bon goût ". Il entre au Conservatoire de Paris où il travaille avec Louis Diémer et où il remporte un 1er prix de piano en 1913. En 1918, il est appelé au service militaire. En 1919, il obtient un 1er prix d'harmonie dans la classe de Xavier Leroux. Il donne son premier récital en 1917. Il devient en 1922 l'ami de Maurice Ravel. Son répertoire, qui va de Wolfgang Amadeus Mozart à Olivier Messiaen, comprend tous les compositeurs francophones, mais aussi, par exemple, Béla Bartók, dont il est très tôt un interprète de choix. Il joue souvent en duo avec Zino Francescatti, avec lequel il réalise des enregistrements marquants des sonates pour violon et piano de Beethoven.

Robert et Gaby Casadesus. En 1935 il est nommé professeur au Conservatoire américain de Fontainebleau, dont il devient directeur en 1946. Aux États-Unis, il sera célébré, et jouera sous la direction de grands chefs, notamment George Szell dont il est le pianiste préféré3. En 1972 son fils Jean meurt dans un accident de voiture. Il s'éteindra à son tour, probablement de chagrin, quelques mois plus tard.

L'Ensemble A-letheia, jeune orchestre à cordes international, dirigé du violon par le violoniste français Léo Marillier, choisit de lui consacrer cette soirée.

Remarqué par la presse dès sa création en 2017 :"Concentré de talents à découvrir d'urgence. Formidable énergie commune... engagement et étonnante cohésion du jeune ensemble. Jeu tout de poésie et de feu maîtrisé de Léo Marillier" Alain Cochard, l'ensemble s'est déjà produit à la Seine Musicale, au Couvent des Cordelières de Provins, à la Fondation des Etats-Unis... et a enregistré son premier disque sous le label Cascavelle en 2018.

Il se produit ici dans une formation originale : le septuor à cordes
Violons : Léo Marillier, Claudine Rippe,
Alti : Axelle Tahiri, Corey Worley,
Cello : Andrew Briggs, Jelena Llic,
Contrebasse : Louis Siracusa






Pour Tout public

Musique classique

Langue : Français
Durée : 60 minutes soit 01h00





Evénements associés :
Festival frédéric chopin - le best of
Orchestre de chambre de paris
Chopin, beethoven
Festival beethoven et chopin
Récital de florian heinisch
Corelli concert - pour la nuit de noël / les 4 saisons de vivaldi
Jean-françois zygel improvise sur beethoven
Un brunch chez les schumann le classique du dimanche
Chopin le maître du temps arrêté
Vivaldi, les quatre saisons, ave maria et musiques de noël