Traces in the snow | Théâtre Elizabeth Czerczuk | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Traces in the snow Théâtre Elizabeth Czerczuk Affiche

Séances selon les jours

20h00
Avril
DiLuMaMeJeVeSa
5
Traces in the snow
le vendredi 5 avril 2019
  Réduction
 


Pour être informé des prochaines dates pour "Traces in the snow"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


réduction
 
Dès 11,95€/pers
14,50€
Frais de Réservation
inclus
jusqu'à -17%

Traces in the snow

de Roberta Carreri , mis en scène par Roberta Carreri

Théâtre Elizabeth Czerczuk, Paris

Chaque performance raconte une histoire. Dans "Traces in the snow", la technique est elle-même un protagoniste de l'histoire.

Grâce à la technique du comédien, les personnages fictifs deviennent, l'espace d'un instant, la réalité du spectateur. La comédienne livre les secrets qui participent à la création et la construction d'un personnage et d'un spectacle. Une certaine tension s'installe alors avec la confrontation de deux réalités : la femme et la comédienne.
Dans "Traces in the snow", Roberta Carreri retrace sa carrière de comédienne depuis 1978, à travers une trame narrative riche et des actions scéniques variées. Elle y intègre des passages de son spectacle Judith ainsi que sa vision du travail de la voix, du corps et leurs différentes résonnances dans l'espace.

À propos de Robeta Carreri

Roberta Carreri est une comédienne, danseuse, performeuse et enseignante depuis 33 ans. Elle naît à Milan en 1953 et intègre à seulement 21 ans, en 1974, la compagnie d'Eugenio Barba, l'Odin Teatret. Elle rejoint l'École internationale de l'anthropologie du théâtre en 1980 où elle se familiarise avec les techniques scéniques japonaises, indiennes et chinoises qui l'influencent énormément dans son travail de comédienne et d'enseignante. Parallèlement, elle incarne des rôles majeurs des spectacles de l'Odin Teatret dans le monde entier, notamment Brecht's Ashes, Kaosmos, Mythos, Andersen's Dream, Judith, ou encore Salt. Elle anime également de nombreux ateliers et masterclass dont l'objectif est d'éveiller la présence physique et vocale du comédien.

À propos de l'Odin Teatret

Eugenio Barba, élève de Jerzy Grotowski, fonde la compagnie de l'Odin Teatret à Oslo en 1964. En 1966, la compagnie déménage et élit domicile à Holstebro, au Danemark. L'Odin Treatret est également le siège de l'École internationale de l'anthropologie du théâtre, fondée par Eugenio Barba en 1979, ainsi que du Laboratoire d'études théâtrales.

Les premiers spectacles de la compagnie sont d'inspiration principalement nordique, notamment Kaspariana, et Ferai, qui révèlent toute la force et l'originalité de son metteur en scène. Au fil des années et des tournées, la compagnie s'enrichit de nouveaux comédiens étrangers. Les moyens d'expression scénique de la compagnie évoluent jusqu'à ce que celle-ci devienne mondialement connue, et particulièrement en Italie et en Amérique du Sud.


Auteur : Roberta Carreri
Artistes : Roberta Carreri
Metteur en scène : Roberta Carreri

Prochaine Séance disponible:
Vendredi 05 Avr. 2019 à 20h00



Pour Tout public de 8 ans jusqu'à 90 ans

Théâtre contemporain

Langue : Français
Durée : 105 minutes soit 01h45

Lieu:
Théâtre Elizabeth Czerczuk
Salle de spectacle (~ 200 places)
20 rue Marsoulan
75012   Paris
Plan d'Accès

» Réservez votre Parking à Proximité

Région : Paris - Ile de France - (75)




Dans la même salle :


Evénements associés :
Macbeth titre provisoire
La punition
Littoral
Ce que j'appelle oubli avec denis podalydès
Depuis l'aube ode au clitoris
Tabula rasa
On a gavé les oies
Je m'en vais mais l'État demeure
Les silences ou la vie d'une femme
La peur de stefan zweig