En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Et c'est un sentiment qu'il faut que nous combattions, je crois Chapiteau à Fontenay aux roses Affiche © DE


Pour être informé des prochaines dates pour "Et c'est un sentiment qu'il faut que nous combattions, je crois"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Et c'est un sentiment qu'il faut que nous combattions, je crois

mis en scène par David Farjon

Chapiteau à Fontenay aux roses, Fontenay aux Roses

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
La Compagnie met en scène cette fabrique de l'information qui a produit ce mythe prégnant : celui de quartiers populaires dits " dangereux ".

Depuis les échauffourées des Minguettes à Vénissieux en 1981, les récits télévisuels consacrés aux périphéries urbaines ont peu à peu forgé un véritable mythe social, culturel et économique encore vivace aujourd'hui : la banlieue renfermerait tous les maux de notre société. La Compagnie Légendes Urbaines met en scène cette fabrique de l'information qui a produit ce mythe prégnant : celui de quartiers populaires dits " dangereux " ou " désoeuvrés ".
Depuis près de 40 ans, journaux télévisés et reportages façonnent ainsi nos représentations. Mais comment émergent ces récits ? Sur le plateau, trois caméras, une régie, une salle de rédaction. Les comédiens produisent ici une passionnante fiction documentaire sur notre perception des " quartiers ". Ils filment en direct, créent des images et donc du sens. Regarder l'information en train de se faire pour ainsi déconstruire ces lieux communs qui persistent et " qu'il faut déjà que nous combattions, je crois ".






Pour Tout public
à partir de 13 ans

Théâtre contemporain

Langue : Français
Durée : 105 minutes soit 01h45





Evénements associés :
De la sexualité des orchidées
Edmond
Soufi, mon amour
Italbanais
La maison d'os
L'Établi
Music-hall
Intra muros d'alexis michalik
Mes frères
C'est le bouquet !