Trilogie des Secrets - Intégrale Théâtre National de la Colline - Petit Théâtre Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Trilogie des secrets - intégrale"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Trilogie des Secrets - Intégrale

Théâtre National de la Colline, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :

Trois histoires, trois comédiennes, trois variations sur les thèmes des hommages, des souvenirs et des secrets.

  • Al Atlal, Chant pour ma mère
    Norah Krief interprétait en 2016 un extrait du chant d'Oum Kalsoum Al Atlal en ouverture de Phèdre(s) mis en scène par Krzysztof Warlikowski. Cette expérience a résonné pour la comédienne et chanteuse comme un appel, appel à la mémoire et au souvenir de sa propre mère, juive tunisienne immigrée dans la banlieue parisienne, qui fredonnait souvent cet air, mythique dans tout le Moyen-Orient. Écho à la nostalgie d'un pays perdu et aux souvenirs d'enfance longtemps réprimés, Norah Krief, accompagnée de musiciens, rend un hommage à sa mère, aux déracinés et à leurs descendants.

  • Et pourquoi moi je dois parler comme toi ?
    Accompagnée du musicien Nicolas Repac, Anouk Grinberg s'empare des mots de femmes et d'hommes enfermés dans des hôpitaux psychiatriques. Au cours de leur internement, ils ont écrit des lettres, des textes, des chansons, paroles d'espoir, d'amour, confessions, reproches, incompréhensions, désirs fous. Ces textes d'art brut sont d'authentiques chants de vie. En joignant leurs voix et sons de comédienne et de musicien, ils font résonner sur le plateau ces auteurs méconnus avec des poètes tels que Henri Michaux ou Emily Dickinson. Autant de cris puissants d'une poétique à nu.

  • Curtain Call !
    Curtain Call ! est l'histoire d'une actrice qui ne parvient pas à trouver le sommeil à la veille de sa première. Elle doit incarner le personnage d'Anna Karenine de Tolstoï mais étrangement, elle reçoit une toute nouvelle version du texte. Dans son désespoir sans sommeil, elle dérive sur son passé, son présent et son avenir, le personnage d'Anna Karenine s'empare d'elle pour se remémorer, à la lecture du journal intime de sa mère décédée, l'histoire de son enfance. Non, elle ne veut pas mourir, ni dans la vie, ni sur scène ! Cédant à l'appel du rideau, le " curtain call ", la musique devient sa voix intérieure, son ange et son démon, son moteur.





  • Annonces du 29 avril 2021
    Tout ce qu'il faut savoir pour la réouverture




    Théâtre contemporain

    Langue : Français




    Evénements associés :
    Saint-exupéry : le mystère de l'aviateur
    Les amours de fanchette
    On fera sans
    Après l'amour
    Les crapauds fous
    L'ouvrir
    Nous étions debout et nous ne le savions pas
    Olympe de gouges, porteuse d'espoir
    Le monte-plats
    Antigones 2020