Le café chantant au tabou suivi du bal Vian | Salle des fêtes de Suresnes | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Le café chantant au tabou suivi du bal Vian Salle des fêtes de Suresnes Affiche

Séances selon les jours

17h00
Octobre
DiLuMaMeJeVeSa
6
Le café chantant au tabou suivi du bal vian
le dimanche 6 octobre 2019


Pour être informé des prochaines dates pour "Le café chantant au tabou suivi du bal vian"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Dès 16,50€/pers Frais de Réservation
inclus

Le café chantant au tabou suivi du bal Vian

Salle des fêtes de Suresnes, Suresnes

Boris Vian est né à Ville d'Avray, à 6 km de Suresnes, en 1920, il y a donc bientôt cent ans. Bien qu'ingénieur diplômé, il aimait surtout jouer ...

Boris Vian est né à Ville d'Avray, à 6 km de Suresnes, en 1920, il y a donc bientôt cent ans. Bien qu'ingénieur diplômé, il aimait surtout jouer de la trompette. Adepte du swing comme Aznavour, Vian a appartenu avec ses frères à l'orchestre Abadie-Vian. Son esprit de bohème, ses talents multiples, sa passion pour le jazz dont il se fera le passeur avec Jacques Canetti ont participé d'une véritable révolution musicale qui annonçait l'arrivée du rock dont il se moquait d'ailleurs avec la complicité d'Henri Salvador.

Le Café-chantant porte le nom d'un des cabarets du quartier latin où dans l'après-guerre, une jeunesse parisienne, autrement dit de partout par ses origines, ses goûts musicaux (du swing au rock naissant) et ses engagements contre la violence du monde, veut rattraper les années confisquées par la guerre en célébrant la musique de ses libérateurs américains.

Ainsi naît à nouveau une période cabaret de la chanson française, après celle de 1900 qui voyait naître cette forme où poésie, chansons et monologues se mêlent et celle des années 30 où chanteuses populaires ou plus expérimentales et jeunes musiciens dits savants se rencontraient... Dans l'esprit cabaret vous serez invités à chanter les incontournables de ce temps, des Feuilles mortes de Jacques Prévert au Déserteur de Boris Vian.

Selon les habitudes des Cafés-chantants du Hall de la chanson, 10 jours avant le spectacle vous pourrez avoir la liste des chansons à entonner ensemble guidés par Olivier Hussenet et accompagnés par Vladimir Médail et ses jeunes acolytes musiciens de jazz.

Et comme dit la chanson de Vian interdite de radio en son temps On n'est pas là pour se faire engueuler.

Après avoir chanté, nous vous proposons de danser ! Séverine Adamy vous initiera aux danses qu'elle aura créées pour vous à l'occasion de ce Bal Vian. Selon le principe du Bal moderne initié au Théâtre de Chaillot il y a 22 ans, sur des chansons interprétées en direct, un chorégraphe propose des danses qu'il vous transmet en vous exerçant quelques minutes avant de lancer la musique. Si vous ne connaissez pas les pas du tango ou de la java, pas de problème, Vian lui-même utilisait ces danses comme prétexte à réinventions.

Le Hall de la chanson (Centre national du patrimoine de la chanson), avec le TEC (Théâtre-École des répertoires de la Chanson) qui en est partie intégrante, est une maison soutenue presque entièrement par le Ministère de la Culture et dans une moindre mesure mais néanmoins fidèlement par la Sacem. Comme les Centres dramatiques et Théâtres nationaux, il est dirigé par des artistes.

Ainsi il est important que son directeur et fondateur, Serge Hureau, rappelle en montant lui-même en scène, qu'au-delà de sa connaissance du large patrimoine de la chanson et des institutions, il tire sa légitimité d'être lui-même, interprète. Il l'est au sens de l'artiste de scène et de l'analyste dramaturgique. Ainsi après avoir abordé le répertoire de Piaf comme de Trenet par les faces B, de Barbara par ses leitmotive, il poursuit des approches qui révèlent les secrets de création et, éloignant l'anecdote, donnent à apprécier les richesses parfois insoupçonnées ou peu interrogées des répertoires de la chanson française.

Guidés par Olivier Hussenet et accompagnés par Vladimir Médail et ses jeunes acolytes musiciens de jazz.



Prochaine Séance disponible:
Dimanche 06 Oct. 2019 à 17h00



Pour Tout public
à partir de 6 ans

Variété française

Langue : Français
Durée : 90 minutes soit 01h30

Lieu:
Salle des fêtes de Suresnes
Salle municipale (~ 50 places)
2, rue Carnot
92150   Suresnes
Plan d'Accès



Région : Paris - Ile de France - (92)




Dans la même salle :


Evénements associés :
Emmanuel moire
Sheila
Peintures à l'eau
Emilie marsh + renan luce
Marc lavoine : je reviens à toi
La croisille s'amuse
Jann halexander et veronika bulycheva
Zazie - zaziessenciel tour
Amel bent - l'autre tour
Babx - en liberté