Pour être informé des prochaines dates pour "Les hédonistes"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Gare au Théâtre, 94400 Vitry sur Seine

Les Hédonistes

de Viceníková , mis en scène par Jan Mikulášek

Gare au Théâtre, Vitry sur Seine

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
Dans le cadre du festival "fais un saut à prague"

Un étrange groupe de personnes se retrouve dans le lobby d'un hôtel. Un comédien qui essaye à tue-tête d'apprendre un texte difficile, une dame élégante avec un secret dans son sac, un gars étrange dont tout le monde se moque... À première vue, tous ces personnages n'ont rien en commun : les discussions s'écoulent, le temps a l'air de s'arrêter, personne ne part.

Mais de temps en temps, certains d'entre eux cessent soudainement de vivre. La frontière entre la situation quotidienne et la mort se brouille et la question "Qu'y aura-t-il pour dîner ?" devient finalement aussi importante que "Comment vais-je mourir ?"

Dans cette création originale, le trio de réalisateurs tchèques Jan Mikulášek (metteur-en-scène), Dora Viceníková (dramaturge) et Marek Cpin (scénographe) présente des réflexions sur la mort et l'attente de la mort du point de vue de la société contemporaine. Celle-ci a perdu l'habitude de considérer la mort comme une partie intégrante de la vie, voire même son point d'accomplissement, et essaye plutôt de prétendre qu'elle n'existe pas, ou bien encore de l'éprouver avec un pathos excessif.
Les auteurs ont réussi à aborder le sujet de la mort de manière intuitive et très attractive pour le public.




Pass Sanitaire
Tout ce qu'il faut savoir



Pour Tout public
à partir de 12 ans

Théâtre contemporain

Langue : Tchèque
Durée : 80 minutes soit 01h20





Evénements associés :
Sur les chantiers de l'éternité
L'enfant océan
Chroma
Catch !
Les témoins
L'homosexuel ou la difficulté de s'exprimer
À l'abordage !
Les immergés
Parfois j'aimerais avoir une famille comme celle de la petite maison dans la prairie
Les contagieuses : croire aux fauves