En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.



Pour être informé des prochaines dates pour "Danse dehli"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre Gérard Philipe, 93200 Saint Denis

Danse Dehli

de Ivan Viripaev , mis en scène par Gaëlle Hermant

Théâtre Gérard Philipe, Saint Denis

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Théâtre Gérard Philipe

"Vient une séquence d'acceptation universelle et de la douleur, et de l'horreur. Ensuite, vient la partie essentielle de la danse : la beauté."

Dans un salon réservé aux familles dans un hôpital de quartier, six personnages défilent et se rencontrent : une infirmière, Andreï, sa femme Olga, sa maîtresse Catherine, la mère de cette dernière et une femme âgée.

Les êtres s'interpellent, se heurtent, se rejoignent, s'interrogent. Ils vont et viennent de rupture en rapprochement, de froide indifférence en fulgurantes émotions, dans un monde qui va trop vite, une société saturée d'informations et en tension permanente.

Sur scène, le tumulte est orchestré par une musicienne – le septième personnage. Sept, comme autant de petites pièces dans la pièce découpée, sept variations d'un même récit qui se déroule petit à petit, au goutte-à-goutte, dévoilant les personnages et leurs états d'âme.

Chaque lever de rideau annonce la mort de l'un d'entre eux et chaque scène se referme sur la signature de l'acte de décès, les poussant à réagir à la souffrance, la douleur, l'amour, la mort, la culpabilité. Sur un même discours égrainé comme une ritournelle, les couplets se répètent, se décalent et apportent une tonalité singulière, élargissant la polyphonie, laissant entrer un autre instrument dans la danse à chaque nouvelle scène.

C'est dans cette partition de théâtre musical que la metteure en scène Gaëlle Hermant dessine, en éclats de couleur derrière du verre dépoli, une scénographie dans laquelle la langue d'Ivan Viripaev s'emboîte comme des poupées russes.

S'enchevêtrent mélodrame et comédie, cynisme et empathie, réel et illusion. La compagnie Det Kaizen donne à voir et à entendre une chorégraphie de mots et de vies gravées dans le mouvement des corps, cette Danse " Delhi " qui traverse en filigrane toute la pièce, qui déplace, dérange, bouleverse et transfigure.

"Ensuite, vient une longue séquence d'acceptation. D'acceptation universelle et de la douleur, et de l'horreur, et de la tragédie. Ensuite, vient la partie essentielle de la danse : la beauté."




Infos confinement - 28 octobre 2020
Tout ce qu’il faut savoir



Pour Tout public
à partir de 15 ans

Théâtre musical

Langue : Français
Durée : 120 minutes soit 02h00





Evénements associés :
Mon père est une chanson de variété
Là-bas
Umami (la quête de l'utime saveur)
Portrait de ludmilla en nina simone
Exil pour 2 violons
Jazz chamber orchestra
Le grand orchestre de poche
Les semeuses de larmes
Viel chante barbara
Les swinging poules - chansons synchronisées