Olivier Masson, doit-il mourir ? Théâtre Gérard Philipe Affiche © Simon Gosselin


Pour être informé des prochaines dates pour "Olivier masson, doit-il mourir ?"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Olivier Masson, doit-il mourir ?

mis en scène par François Hien

Théâtre Gérard Philipe, Saint Denis

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :

'Il y a une mémoire du corps [...] il continue de trembler. Ça s'inscrit dans la peau, la violence, la douleur. Ça survit.'

Depuis ce jour de pluie il y a six ans où il avait décidé de prendre sa moto, Olivier Masson est sur un lit d'hôpital dans un état de conscience minimale appelé "paucirelationnel", sans qu'aucune véritable communication n'ait pu être établie avec lui. La famille, les soignants, tous ont des avis divergents et souvent tranchés sur le fait de savoir si Olivier, enfermé dans son corps et dans son silence, est encore là ou non.

L'équipe médicale finit par décider de cesser l'acharnement thérapeutique. Si son épouse Laurence soutient la décision de l'arrêt des soins qui le maintiennent artificiellement en vie, sa mère Bénédicte, fervente catholique, y est absolument opposée. L'affrontement familial conduit à la suspension de la procédure jusqu'au moment où un aide-soignant, Avram Leca, choisit de mettre fin aux jours du patient par une injection létale.

La pièce s'ouvre sur son procès et, peu à peu, par flashbacks, revient sur les événements qui ont mené à cet acte irréparable, dans un déferlement médiatique, juridique et médical vertigineux. Le jeu rythmé, sobre et dépouillé des cinq comédiens – qui avec seulement quelques accessoires et vêtements inter-changés matérialisent les lieux et les trente-et-un personnages – permet d'appréhender les enjeux et les convictions qui se heurtent les unes aux autres, de décaler les points de vue.

Pour l'écriture, François Hien s'est inspiré du noyau narratif de l'affaire Vincent Lambert pour mieux s'en écarter et bâtir cette fiction très documentée sur notre rapport intime à la mort.

En abordant les questions de l'euthanasie, de la déontologie médicale ou de la puissance de la foi, la compagnie l'Harmonie Communale apporte une réflexion essentielle qui interroge notre compréhension et met en éveil notre capacité d'empathie sur le sens que nous donnons à la compassion, à la dévotion, à la culpabilité ou tout simplement à l'amour.




Annonces du 31 mars 2021
Tout ce qu’il faut savoir



Pour Tout public
à partir de 15 ans

Théâtre contemporain

Langue : Français
Durée : 110 minutes soit 01h50





Evénements associés :
Le porteur d'histoire
Ces femmes qui ont réveillé la france avec jean-louis debré & valérie bochenek
Cyrano
Françoise par sagan par caroline loeb
Smith & wesson
40° sous zéro
Ceci n'est pas une tragédie
Duras/godard dialogues
Les 7 jours de simon labrosse
Casting