Zoé (et maintenant les vivants) Théâtre Ouvert Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Zoé (et maintenant les vivants)"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre Ouvert, 75020 Paris

Zoé (et maintenant les vivants)

de Théo Askolovitch , mis en scène par Théo Askolovitch

Théâtre Ouvert, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :

Dix ans après la perte d'un être cher, le père, la fille et le fils nous racontent avec délicatesse les étapes de leur reconstruction.

L'écriture de Théo Askolovitch évolue entre humour et tragique. Il décrit la vie telle qu'il la connaît, avec un sourire. Après 66 jours, monologue sur le combat d'un jeune homme face au cancer créé à Théâtre Ouvert, Théo Askolovitch poursuit son travail sur le thème de la réparation. Zoé (et maintenant les vivants) aborde le sujet du deuil, de la relation que l'on entretient avec les mort·e·s, et avec celles·ceux qui restent.

Dix ans après la perte d'un être cher, le père, la fille et le fils nous racontent avec délicatesse les étapes de leur reconstruction. Il·elle·s se rappellent l'annonce, l'enterrement, les rites religieux, puis la vie d'après et dressent le portrait intime d'une famille qui résonne en chacun·e de nous.

Note d'Intention

"Zoé (et maintenant les vivants) – titre provisoire, est mon deuxième projet d'écriture.

Après 66 jours – monologue et seul en scène sur le combat d'un jeune homme face au cancer – c'était logique de continuer à écrire sur le thème de la réparation, c'était une évidence. Cette fois-ci, j'ai voulu parler du deuil. De la résurrection.

J'ai décidé d'axer l'écriture sur trois personnages : le père, la fille et le fils. Dix ans après la perte d'un proche, une famille nous raconte les étapes de leur reconstruction. Ils retracent leur passé et racontent leur présent. Ils se rappellent : l'annonce, l'enterrement, les rites religieux, puis la vie d'après. Ils se rappellent avec bonheur les souvenirs de celle qui leur a été enlevée. Ils racontent. À quel point passer de l'enfance à l'âge adulte peut-être brutal ?

Les trois personnages sont liés par leur histoire, mais chacun se répare différemment avec ses souvenirs. Le deuil est une période de cicatrisation, de guérison, d'un retour à la vie.

J'ai voulu travailler autour du prisme de chaque personnage, comment une même situation peut être vécue de différentes manières, comment la réalité de chacun peut être dissemblable ? Ce récit est un puzzle. Dans cette pièce, il n'y aura pas de chronologie entre les scènes. Ce seront des moments de vie, qui bout à bout formeront une histoire. Le texte alternera des monologues intimes de chaque personnage, des scènes de vie entre les trois protagonistes, qui confrontent des idées et des scènes de flashbacks qui retracent des moments de leur passé. J'ai pour habitude d'alterner dans l'écriture l'humour et le "tragique". Raconter la vie comme je la connais, avec un sourire. C'est comme cela, je pense, que ces histoires peuvent résonner en chacun.

Depuis quelques années, je crois qu'inconsciemment je me dirige vers des projets qui parlent de la famille. La famille. C'est peut-être ce qu'il y a de plus important pour moi. Ce texte est une suite logique. J'ai poussé le curseur un peu plus loin.

Zoé (et maintenant les vivants) – titre provisoire est mon deuxième texte mais aussi ma quatrième mise en scène. Après Deux Frères, La Maladie de la famille M (textes de Fausto Paravidino) et 66 jours, je souhaite aussi me recentrer sur la mise en scène, proposer une scénographie plus léchée (après le plateau nu de 66 jours), tout en gardant le texte et les acteurs au centre.

Ce texte parlera de la relation qu'on entretient avec nos morts, et avec ceux qui restent."
– Théo Askolovitch +

A savoir :
Le bar vous accueille une heure avant et après les manifestations, avec une restauration légère et une ambiance conviviale à partager avec les équipes artistiques.


Auteur : Théo Askolovitch
Artistes : Marilou Aussilloux, Stéphane Crépon, Olivier Sitruk
Metteur en scène : Théo Askolovitch

Evénement proposé par Cat 1 : L-D-21-119 Cat 2 : L-D-21-120 Cat 3 : L-D-21-121





Pour Tout public
à partir de 12 ans

Théâtre contemporain

Langue : Français
Durée : 80 minutes soit 01h20





Evénements associés :
La Visite
Léonard de Vinci, naissance d'un génie
Les Saisons
Dernières notes avant la nuit
Mémoires Collectées
Oexmelin, pirate et chirurgien
Stabat Mater Furiosa
D'un peu plus près
Pièce d'actualité n°19 : El Nueve
Misericordia